L’ombre d’Emily : un thriller original

L'Ombre D'Emilie visuel promo film

L’Ombre d’Emily : Quand Paul Feig s’essaie au thriller. Depuis le 26 Septembre au cinéma.

Après, Les Flingueuses (2013), Spy (2015) et SOS Fantômes (2016), Paul Feig revient avec L’Ombre d’Emily. Un curieux thriller plein d’humour opposant Blake Lively à Anna Kendrick.

Synopsis | Résumé de L'Ombre d'Emily (Paul Feig) - 2018

Des femmes aussi fortes qu’inquiétantes

L’Ombre d’Emily nous présente deux femmes aussi différentes que semblables. Alors que la jeune Stéphanie Smothers, interprétée par Anna Kendrick (Pitch Perfect), apparaît comme le cliché de la fille niaise, un peu trop polie et euphorique, Emily Nelson (Blake Lively) en est le parfait opposé. Beauté fatale au look raffiné, Emily est aussi froide, mauvaise mère et alcoolique que Stéphanie est joviale et prête à tout pour son fils. Cela ne les empêchera pas de devenir « amies ».

Derrière ces fortes personnalités se cachent deux passés tumultueux. L’un est révélé assez rapidement. Le second est au coeur même du film. On découvre alors une Emily particulièrement secrète et mythomane dont le passé va resurgir grâce à l’enquête de Stéphanie. Dans les deux cas, Emily et Stéphanie font preuve d’intelligence et de ruses tout en montrant leurs fragilités.

gif l'ombre d'emily "did you just take my picture?"

Les vlogueurs à l’honneur

D’entrée de jeu, nous avons été frappées par Stéphanie. Personnage au look reconnaissable entre mille, la mère du petit Miles est surtout une vlogueuse assidue. C’est donc dans sa cuisine que vous la retrouverez régulièrement pour des conseils sur divers thèmes. On a d’ailleurs apprécié le point de vue choisi par le réalisateur qui permet d’osciller entre un montage donnant l’impression d’être sur sa chaîne et la réalité. Ainsi, les spectateurs peuvent découvrir l’envers du décor.

On l’avoue, plus on voyait Stéphanie à l’ouvrage, moins on ne pouvait s’empêcher de penser à The Circle. On s’explique. Plus que de simples conseils, la jeune femme parle sans complexe à ses followers de la perte de sa meilleure amie. En mélangeant ainsi privé et public, elle suscite l’intérêt de nombreuses personnes supplémentaires qui n’hésiteront pas à l’aider en cas de besoin. En somme, les internautes sont de véritables boulimiques qui veulent en savoir toujours plus. Chose qui est parfaitement décrite dans The Circle. Évidemment, Stéphanie a droit à ses détracteurs puisque les autres parents se moquent ouvertement d’elle et son importante implication dans la vie de son fils.

SPOILER
Allant dans cette direction, Stéphanie explique même à Emily qu’obtenir ses aveux en direct lui permettrait d’avoir des millions de vues sur son vlog. Comme quoi, tout est bon à prendre pour se faire connaître.

Stephanie Smothers (Anna Kendrick) travaillant sur son blog
Stephanie Smothers (Anna Kendrick)

Un film entre humour et drame

Pour la première fois, Paul Feig s’essaie au thriller et on peut dire que ce n’est pas mal du tout. Contrairement aux autres films du genre qui jouent plutôt sur l’angoisse, L’Ombre d’Emilie n’a rien d’inquiétant. Les personnages sont même dotés d’un humour vif qui nous donnerait presque l’impression de regarder une comédie dramatique. Vous nous direz, après Spy et Les Flingueuses, ça n’a rien d’étonnant.

On retiendra donc du film l’intrigue intéressante autour du personnage d’Emily – même si très prévisible – qui nous fait constamment nous demander jusqu’où seront capables d’aller les personnages. Là où nous n’étions parvenues à apprécier Gone Girl (David Fincher) L’Ombre d’Emilie a réussi à capter notre attention. Et si nous n’avions pas lu Disparue, le roman de Darcey Bell dont est adapté le film, on peut dire qu’il nous a donné envie de nous y plonger.

Blake Lively et Anna Kendrick dans l'Ombre d'Emily
Blake Lively (Emily) et Anna Kendrick (Stéphanie) dans l’Ombre d’Emily

Une BO très Frenchie

Rien que pour entendre un peu de musique française dans un film américain, L’Ombre d’Emily vaut le coup d’oeil !

Fil conducteur du film, les chansons françaises se succèdent tout au long du film. Résonne tantôt le Comment te dire adieu de Françoise Hardy avant que Brigitte Bardot ne fredonne La Madrague ou que Jacques Dutronc nous pique avec Les Cactus.

Autant dire que l’on a pris un véritable plaisir à écouter tous ces classiques du répertoire français et que l’on a pu s’empêcher de pousser la chansonnette durant Bonnie & Clyde (Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot) ainsi que sur Laisse tomber les filles de France Gall. On a également été surprises de trouver dans cette BO Les Passants (Zaz) et Changement d’Orelsan.

Avez-vous vu le film ou lu le livre ? Si oui, donnez-nous vos avis !

3 Replies to “L’ombre d’Emily : un thriller original

  1. Je suis allée voir L’ombre d’Emily la semaine dernière avec ma sœur. Elle est fan de Blake Lively, j’adore Anna Kendrick & ni l’une ni l’autre n’a été déçu. Les deux actrices sont incroyables, chacune dans leur rôle.
    L’angle du film est vraiment très intéressant : le mélange thriller/humour est aussi inattendu que jouissif. Ajoutés à cela, une bande originale française au top et un duo de femmes indépendantes comme héroïnes rendent le film vraiment sympa et totalement dans l’ère du temps.
    J’ai également beaucoup aimé la photographie du film ainsi que le fait que parfois la scène était retransmise via le vlog de Stéphanie. Cette façon de filmer m’a d’ailleurs rappelé un autre film que j’ai vu dernièrement et que j’ai beaucoup apprécié : Searching de Aneesh Chaganty.

    1. Merci pour ton commentaire. C’est vrai que l’indépendance des deux femmes joue vraiment sur la modernité du film. Je rejouterais même que le fait qu’Emily soit celle qui permet de faire vivre son ménage va aussi dans ce sens.
      On connait pas du tout Searching de Aneesh Chaganty mais tu donnes envie d’y jeter un coup d’oeil. Merci du conseil 🙂

      1. Exactement. On a deux exemples de la femme indépendante : celle qui fait vivre son foyer et qui assume totalement sa féminité (de par ses tenues, son emploi haut placé & son assurance) & celle qui élève son fils seule et assume totalement son rôle de maman dévouée (avec les activités à l’école et son vlog), même si elle récolte les moqueries des autres parents.

        Oui je vous le conseille fortement. C’est l’histoire d’une fille de 16 ans qui disparaît. Une enquête est ouverte mais ne donne rien alors son père, qui l’élève seul, va mener sa propre enquête en commençant par fouiller l’ordinateur de sa fille. L’intrigue est intéressante mais le mieux dans ce film est la façon de filmer. Comme je l’expliquais, tout passe par écran d’ordinateur ou de portable (facetime, skype, …) Cela donne un rythme très intéressant au film.
        (Et vous avez totalement raison quand vous dites que ce film rappelle totalement The Circle ! 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.