Robert Downey Jr : du talent et du coeur !

À l’occasion de l’anniversaire de Robert Downey Jr, Les Insouciantes vous proposent de revenir sur le parcours de cet homme inspirant.

Excentrique au coeur tendre, Robert Downey Jr est l’un des acteurs les plus prisés d’Hollywood. Les Insouciantes profitent de ce 4 avril, jour de sa naissance, pour revenir sur ce qui fait de lui un homme inspirant.

robert downey jr birthday gif

Un homme engagé

Difficile de parler de Robert Downey Jr sans évoquer ses déboires. Entre alcool et drogue qu’il côtoie depuis son enfance en présence de son père, son passé est trouble. Ces problèmes lui vaudront d’ailleurs quelques séjours en prison et en centre de désintoxication. En ressortira également le « Downey syndrome ». Aujourd’hui, bien qu’il se soit assagit avec l’aide de sa femme, Susan Downey (née Susan Nicole Levin), l’homme n’oublie pas d’où il vient.

En effet, il n’est pas rare que ce dernier mette en place des collectes de fond avec la Random Act Funding. Fondation créée avec son épouse, la RAF vient notamment soutenir des associations aidant des toxicomanes à revenir à une vie plus saine afin qu’ils puissent retrouver une place dans la société. Le dernier exemple en date a été mis en place à l’été 2017 pour la CRI-Help qui officie depuis 1971. À l’occasion, le couple Downey mettait en vente un t-shirt dessiné par l’acteur, et tous les fonds récoltés revenaient à cette association.

Random Act Funding

Néanmoins, aider les gens à revenir à une vie saine n’est pas le seul combat mené par l’acteur puisqu’il est aussi très engagé dans la recherche médicale. Il n’est donc pas étrange de voir régulièrement des demandes d’aide apparaître sur ses réseaux. Souvent, il s’agit de maladies rares ou trop peu connues du grand public. L’acteur n’hésite pas non plus à venir en aide a des familles démunies affrontant la maladie au quotidien. Généralement, les différentes campagnes débouchent sur un tirage au sort permettant de rencontrer l’homme lors d’un événement spécifique incluant transport, hôtel, restaurant, et after.

En ce moment même, Robert Downey Jr profite de la sortie prochaine d’Avengers : Infinity War pour lancer une de ses levée de fonds. L’argent récolté sera reversé à la ROHHAD Association. La ROHHAD, ou syndrome de ROHHADNET ( Rapid-Onset Obesity Hypoventilation Hypothalamic Autonomic Dysregulation NEural Tumors) est une forme rare d’obésité découverte en 1965. Depuis lors, 100 cas ont été répertoriés et touche 1 enfant sur 73 millions. Cette maladie affecte chaque organe et système du corps de l’enfant, ne lui laissant guère le choix que de passer son temps à l’hôpital. Les fonds récoltés permettront d’améliorer la qualité de vie des patients, mais aussi, aux personnels de la santé afin de leur permettre de mieux diagnostiquer la maladie et chercher un remède.

Nous n’attendrons pas plus longtemps pour vous dévoiler ce que vous gagnerez si vous êtes tirés au sort  (avec une personne de votre choix) :

  • Assister à la première mondiale de Avengers: Infinity War à Los Angeles (Californie) le 23 Avril.
  • Participation à l’after.
  • Venir depuis n’importe où dans le monde à Hollywood.
  • Séjourner 2 nuits dans un hôtel quatre étoiles.

Tentés ? Vous avez jusqu’au 13 avril, 17h59 (heure française) pour participer !

 

Des rôles qui nous touchent

Homme au grand coeur, Robert Downey Jr est avant tout un acteur qui nous a permis de renforcer notre amour du cinéma. Ce qui nous bouleverse ? Sa capacité à émouvoir à travers l’interprétation de ses personnages.

Si nous l’avons découvert sous les traits de Charlie Chaplin en 1992, inspirant l’une d’entre nous à se déguiser comme lui pour aller à l’école, c’est dans des rôles comme celui de Merivel dans Le don du roi (1995) qu’il nous a le plus touché. En effet, choix de l’acteur ou non, les personnages qu’il interprète ont souvent un penchant pour une autodestruction généralement soulignée par des addictions (drogues, alcools). Nous tenons donc à saluer toutes les émotions que Robert arrive à faire passer à travers un simple regard, donnant chaque fois envie de le protéger contre ses démons.

Nous retiendrons notamment ses prestations dans Gothika (2003), Il était une fois dans le Queens (2006), A Scanner Darkly (2006), Charlie Bartlett (2007), Le soliste (2009), ou encore Le juge (2014).

Robert Downey Jr est aussi très doué pour jouer des personnes atteintes de maladie. Si en 1997, il campe un homosexuel atteint du SIDA dans Pour une Nuit, c’est en interprétant l’écrivain sarcatisque Dan Dark dans The Singing Detective (2003) que Robert nous surprend. Avec aisance, l’acteur se glisse dans la peau d’un homme atteint d’une maladie dégénérative qui lui donne des crises de psoriasis ainsi que des hallucinations.

Quatre ans plus tard, on le retrouve dans Für : Un portrait imaginaire de Diane Arbus. Face à Nicole Kidman, il incarne Lionel Sweeney, l’étrange voisin de Diane Arbus souffrant d’Hypertrichose; ce qui implique que son corps soit entièrement recouvert de poils.

À travers ces rôles, l’interprétation de l’acteur passe avant tout par le regard, ce qui, en somme, est une véritable torture pour nos petits coeurs d’empathe !

FUR Robert Downey Jr
Robert Downey Jr dans le rôle de Lionel Sweeney (Für : Un portrait imaginaire de Diane Arbus)

Des rôles faits pour lui

Impossible de parler de Robert Downey Jr sans mentionner son interprétation parfaite du personnage issu de l’univers Marvel Tony Stark (aka Iron Man). Campant le multimilliardaire depuis 2008, l’acteur a su donner une part de lui-même à ce génie tout droit sortit des comics. Derrière l’excentrique playboy philanthrope, c’est un Tony Stark pourvu d’un coeur que nous apprenons à apprécier au fil des ans. Avec lui, on découvre alors les peurs de l’homme pour l’abandon et la mort, qu’elles soient siennes ou des personnes qu’il estime.

Si Robert Downey Jr. a confirmé qu’il n’endosserait plus son rôle après Avengers 4, nous espérons que la production ne cherchera pas un nouvel acteur car nous pensons qu’il serait impossible de lui succéder.

Outre Iron Man, nous ne pouvons passer à côté de son personnage de Sherlock Holmes dans les films de Guy Ritchie. Passionnées par les aventures de l’enquêteur né sous la plume d’Arthur Conan Doyle, nous ne retenons à l’écran que trois interprétations : Basile Rahtbone (1939),  Robert Downey Jr. (2009) et Johnny Lee Miller (2012) dans Elementary.

Concernant notre homme, il a su donner à son personnage un petit grain de folie et d’excentricité qui se confond avec l’époque des faits, le costume et les mimiques lui allant à ravir. Nous attendons d’ailleurs avec impatience la confirmation d’un Sherlock Holmes 3 !

Un musicien accompli

Robert Downey Jr est avant tout un excellent musicien et chanteur. Surement l’avez-vous déjà remarqué derrière un piano dans Ally McBeal où il interprète le titre River. Son passage dans cette série lui permettra également chanter Every Breath You Take avec Sting. Un peu plus haut, nous vous parlions de The Singing Detective. Et bien, l’occasion est rêvée pour vous plonger dans le film et (re)découvrir sa performance sur In My Dreams.

Évidemment, nous ne pouvions évoquer la musique et Robert sans vous recommander son album, The Futurist (2004). Outre huit morceaux signés de sa propre main, le chanteur a repris deux titres : Smile, une composition de Charlie Chaplin et Your Move, qui n’est autre que la première partie du I’ve Seen All Good People de Yes. Pour la petite anecdote, son titre, Broken, apparaît dans le générique de Kiss Kiss Bang Bang (2005).

Autant vous dire qu’avec ce don, Robert Downey Jr a inspiré une autre de nos rédactrices qui passe ces heures perdues à composer et écrire des morceaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.