Connue pour sa Foire aux vins, Colmar est surtout une ville magnifique. Suivez nos pas à sa découverte.

Lors de notre séjour en Alsace, nous avons eu l’occasion de rester quelques jours à Colmar. Le soir même, nous comprenons que sortir sans appareil photo sera impossible. Le centre est tellement agréable que nous aurions pu y flâner des jours durant sans cesser de capturer des détails. Les maisons à colombages et leurs couleurs. La beauté des ruelles. Les reflets des bâtiments dans la Lauch. Tout est fait pour attirer l’oeil. Et ce, qu’importe le moment de la journée. On apprécie aussi le calme en soirée. Les résidents ayant pour habitude de dîner tôt, après 21h les rues sont toutes à nous.

Canva de photos montrant Colmar (maisons à Colombages, cigogne dans un arrosoir,...) |©Raine
Détails pris au détour de Colmar |©Raine

À la découverte de la petite Venise

Nous décidons de nous rendre dans le coeur historique de Colmar. Situé à environ 15 minutes à pied de notre logement, nous empruntons plusieurs rues jusqu’à la petite Venise. On en profite pour admirer le décor. Ici, l’ombre d’un réverbère sur le sol. Là, de petites cigognes en peluche trônent dans des arrosoirs. En face, la demeure où résida Voltaire. Tout au long du chemin, des ruelles nous poussent à nous arrêter. Prendre des photos afin que le souvenir reste. Même les marches de la Cour d’Assises du Haut-Rhin sont charmantes. 

Enfin, nos pas nous mènent jusqu’à la rue Turenne et son pont donnant une vue incontournable sur la petite Venise. En contrebas, deux barques prennent l’eau. Après avoir profité de la beauté du lieu, nous décidons de nous offrir une petite virée sur le canal. Prêts à découvrir la ville sous un nouvel angle, nous nous laissons porter au fil de l’eau en écoutant les indications de notre guide. 

On a passé un excellent moment ponctué entre détente et pédagogie. Nous avons notamment eu la réponse à la question que nous nous posions tous : pourquoi les maisons alsaciennes sont si colorées ? Tout simplement pour représenter les corps de métiers (bouchers, boulangers,…). À l’époque, même les maisons clauses avaient droit à leur propre couleur : le rose.

Lors de cette balade, notre guide nous montre également la demeure d’Auguste Bartholdi. Si son nom ne vous dit rien, il a un point commun avec Gustave Eiffel. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de la Statue de la Liberté. En effet, si le nom d’Eiffel est celui associé en pensant à la structure monumentale résidant à New-York, son sculpteur originel n’est autre que Bartholdi. Colmar possède d’ailleurs sa propre réplique en guise de décoration de l’un des ronds-points de la ville. On l’avoue, nous avons fait un petit détour pour l’observer avant notre départ.

Canva de 3 images prises lors d'une balade en barque sur la Petite Venise à Colmar, 2022, ©Raine
Balade sur la Petite Venise à Colmar |©Raine

A la découverte des spécialités alsaciennes

Qui dit Alsace ne dit pas seulement vin mais gastronomie. En grands gourmands, impossible de résister aux spécialités régionales. Dès le premier soir, nous avons profité de la douceur du temps pour manger en terrasse les pâtes régionales : des spaetzle. Le lendemain, on repart avec des bretzels et un kouglof après notre déambulation dans le marché couvert donnant sur la petite Venise. Nous les dégusteront au petit déjeuner le lendemain.

Vous me direz, et la choucroute alors ? Remerciez mon père qui, par son envie nous a mené Aux Armes de Colmar. À deux pas de la rue commerçante, ce restaurant propose des spécialités régionales allant des tartes flambées à la choucroute en passant par du jambonneau braisé au munster. Pour ma mère et moi, ce sera cassolette de munster. Pour mon père, une choucroute. Les plats y sont si copieux qu’il nous a été impossible de penser au mot dessert. Comme à notre habitude, nous goutons les plats des uns et des autres, et pouvons certifié que la choucroute comme la cassolette étaient excellents. Côté accueil, le service a été parfait et les serveurs ont même fait preuve d’humour, nous proposant de revenir le soir même. En bref, on vous recommande Aux Armes de Colmar les yeux fermés !

Avant notre départ, nous avons pris le temps de nous arrêter place de la Cathédrale pour déguster une tarte au fromage blanc. On l’admet, on aurait adoré goûter la Forêt Noire, malheureusement, la dernière nous a filé sous le nez. Ce sera donc pour la prochaine fois.

Au final, ces quelques jours à Colmar nous auront permis de complètement nous dépayser. Entre les maisons si colorées dont nous avons peu l’habitude dans le nord – ou en Charente Maritime pour mes parents – et des plats réconfortants, le départ fait de la peine. On ne peut qu’imaginer le charme que doit avoir la ville à l’approche de la Saint Nicolas, puis de Noël. Peut-être irons-nous un jour à cette période.

Et vous, avez-vous visité Colmar ?

ARCHIVES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.