Le “Mini Tour” pas si mini de Styleto !

De YouTube à la scène, Styleto comble la Cigale !​ Qui a dit que les rêves ne pouvaient pas devenir réalité ? En tout cas, pas Laure alias Styleto ! Revivez avec nous son concert parisien à La Cigale, le 28 mai dernier.  From Youtube to La Cigale… Pour Styleto, tout a commencé sur Youtube il y a 10 ans. Sans forcément avouer au début sa passion pour le chant, ses abonnés ont vite compris son attrait pour la musique. Notamment grâce à ses Playlist du moment et ses vlogs toujours accompagnés des bonnes musiques.  En décembre 2016, son talent est révélé au grand jour lors de sa collaboration avec l’ancien groupe français Arcadian. Ensemble, ils ont repris de nombreuses chansons. Depuis ce jour, un déclic s’est produit et la jeune youtubeuse n’a plus caché son envie de chanter. Il aura fallu attendre décembre 2020 pour que Styleto poste son premier cover sur Instagram. 1 an plus tard, le 21 novembre 2021, tout s’enchaîne. Sa reprise de Gaffe aux autres (Ben Mazué) est devenue virale et cumule à l’heure actuelle plus de 3 millions de vues sur Instagram. Ben Mazué a d’ailleurs donné l’opportunité à la jeune fille de chanter son titre en live avec lui lors de l’un de ses concerts. Le 27 août 2022, l’artiste sort son premier album : Carrousel. Un LP constitué de nombreuses reprises de ses artistes favoris. De Dalida à Orelsan, en passant par Ben Mazué évidemment, cet album varié lui aura permis de commencer en douceur dans le monde de la musique. Le 10 juin 2023, c’est la consécration ! Laure (alias Styleto) dévoile sa signature avec Columbia. S’ensuit la réalisation de plusieurs singles, un featuring avec la chanteuse Louane et une annonce très attendue par ses fans : une tournée. Du moins, un mini tour de 5 dates évidemment sold-out en moins de 3 minutes ! Pour ne pas décevoir son public, d’autres dates françaises et belges ont alors été annoncées dont La Cigale ce 28 mai et L’Olympia le 19 octobre prochain.  Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par STYLETO (@styleto) Styleto à La Cigale : une safe place de 1 800 personnes ! La deuxième partie du Mini Tour de Styleto s’est terminée le 28 mai dernier à La Cigale. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y a eu beaucoup d’émotions ! Au fil de la soirée, Styleto jongle entre compositions personnelles et reprises présentes sur Carrousel. Évidemment, nous auront droit à Paroles Paroles ainsi que la cover qui l’a révélé : Gaffe aux autres. Elle interprètera également son dernier single sortie en mars dernier, Faut que tu m’aimes. On compte aussi parmi les titres joués Se casser. Accompagnée de ses musiciens, Styleto fait face à une salle comble. Si elle nous gâte avec une scénographie haute en couleur, elle est aussi capable de faire rire, chanter, danser, et même verser quelques larmes à son public. De nature timide et réservée, la jeune chanteuse s’est révélée. D’ailleurs, on a remarqué une chose : le rapport qu’elle a avec son public est très spécial puisqu’on avait l’impression que tout le monde était amis ! S’il y a bien une chose que l’on peut retenir de ce Mini Tour, ce sont les bonnes ondes qui s’en dégagent. Tout le monde s’y sent bien et ressort avec le sourire à coup sûr !  https://youtu.be/1TCYpxsaXm8 Et vous, serez-vous au rendez-vous pour L’Olympia de Styleto ? BYKAHINA Photographe | Rédactrice MES ARTICLES SUGGESTION D’ARTICLES SUR LE MÊME THÈME Email Subscribe You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again. Facebook Twitter Instagram Tiktok Spotify Linkedin

La ferveur Star Academy de retour !

De gauche à droite : Candice, Pierre, Julien, Djébril, Héléna, Axel et Lénie le 18 mai à Lille | ©Raine

Les 18 et 19 mai 2024, la Star Academy a enflammé le Zénith de Lille avec quatre shows en deux jours ! 16 ans après la dernière tournée, la ferveur Star Academy est de retour ! Parmi les 68 dates de la tournée, un nouvel arrêt au Zénith de Lille pour pas moins de quatre dates en deux jours.  Un succès clairement renouée puisque les académiciens ont réussi à faire salle comble. Louis Albi s’affirme ! La Star Academy étant une histoire de famille, ce soir, la première partie est assurée par l’un des finalistes de la saison précédente, Louis Albi. Lui dont la promotion n’avait pas eu sa propre tournée Star Ac a aujourd’hui la chance de savourer l’engouement du public pour l’émission. Cependant, on trouve dommage que tout le monde n’ait pas été logé à la même enseigne. Car si vous assistiez à la séance de 15h, point de première partie. Dans le sillage de Louis, un vent de générosité et bienveillance. De quoi nous mettre de bonne humeur avec cinq titres issus de son premier album, Pleurer de Joie (2023) que nous avions eu l’occasion d’entendre dans son entièreté lors de son passage par La Bulle Café en novembre 2023. Ce soir, la scène lui offre tout l’espace dont il a besoin pour se libérer, révélant une personnalité aussi solaire que sincère avec un trait d’humour. Il nous a d’ailleurs assuré « s’amuser énormément » lors de ces premières parties. On vous l’assure, depuis ses quelques dates l’an dernier, Louis Albi s’est affirmé ! On espère donc qu’il aura l’occasion de se produire sur des scènes lui permettant de se lâcher aussi bien que ce soir à Lille ! À noter que Louis Albi se produira à la Arras Pride Festival le 8 juin prochain. Vous pourrez d’ailleurs y retrouver le même jour Margot Abate. Il sera aussi à nouveau sur plusieurs dates de la Star Academy entre le 12 juin (Angers) et le 7 juillet (Bruxelles). Dont le 6 juillet au Gayant Expo de Douai.  Louis Albi, Zénith de Lille | ©Raine Louis Albi, Zénith de Lille | ©Raine Louis Albi, Zénith de Lille | ©Raine L’essence Star Academy sur scène Lorsque l’on évoque la Star Academy, on pense chant mais aussi danse. Un point particulièrement mis à l’honneur durant tout le show proposé par la promotion 2023. De la chorégraphie de leur hymne, Au bout de mes rêves, à de nombreux tableaux, les académiciens enchaînent sans la moindre fausse note. Mention spéciale pour Djébril dont l’évolution scénique nous a impressionné. On le retrouvera même dans les airs pour une interprétation de Diamonds (Rihanna). Cette tournée revisitant les meilleurs moments de la saison, on retrouve des duos marquants tels que L’effet de masse (Candice et Axel) ou Shallow (Héléna et Pierre). Nous sommes également ravis de voir qu’après avoir laissé Kid (Eddy de Pretto) à Djébril lors d’un prime, Axel a désormais la possibilité de l’interpréter en duo durant cette tournée ! C’est aussi l’occasion de (re)voir quelques tableaux créés pour le télé-crochet de TF1. Ainsi, Candice et Pierre interprètent You’re the one that I want (Grease) tandis que Héléna, Djébril et Lénie chantent L’Assasymphonie. On ne pouvait non plus passer à côté du medley Michael Jackson qui avait marqué la saison. S’il arrive que d’autres académiciens rejoignent Héléna afin d’interpréter Popcorn Salé (Santa), ce soir, aucun invité ne s’est montré. C’est donc Julien qui a rejoint Héléna afin de chanter le titre sous une pluie de neige artificielle. Héléna et Julien, Zénith de Lille | ©Raine Candice, Pierre, Julien, Djebril, Héléna, Axel et Lénie, Zénith de Lille | ©Raine De droite à gauche : Djebril, Candice, Julien et Pierre, Zénith de Lille | | ©Raine Un public au rendez-vous On ne va pas mentir, il y a une véritable ferveur autour de cette tournée Star Academy. Si nous avons l’habitude du public nordiste à la réputation sans faille, ce soir, le Zénith de Lille était plus survolté que jamais. À tel point que nous nous sommes demandés si nous étions bien face à la Star Academy ou devant une star internationale ! Les académiciens ont reçu une véritable vague d’amour de la part des lillois. Et on ne peut qu’imaginer l’effet que cela doit faire multiplié par 4 ! Chaque intermède voit certain•e•s déclamer leur amour pour tel ou tel artiste. Tous sont touchés, et ça se voit ! Au vue de l’ambiance, le grand gagnant de cette saison, Pierre, décide même de tourner son prochain clip au Zénith de Lille. Après avoir interprété son premier single, Ceux qu’on était, Pierre offre ainsi son nouveau titre, Nous on sait. Toujours dans le but de supporter les projets personnels des académiciens, Axel a pu voir des centaines de coeur sur lesquels étaient inscrit « Chante plus fort » – en écho à son premier single Chante – s’élever dans la salle. Un joyeux anniversaire à son intention montera également du public -même s’il n’est que le lendemain -. À noter que Hélena et Julien ont également eu l’occasion de présenter leurs propres singles. Plus tard, alors que Lénie interprète Ne Me Jugez Pas (Camille Lellouche), des feuilles sont brandis en fosse et gradins avec son visage dans un coeur couplé d’un merci. En terminant par Famille, les académiciens englobent d’ailleurs les spectateurs dans la grande famille qu’est la Star Academy. Retrouvez ici toutes nos photos de la soirée ! Et vous, comptez-vous participer à la ferveur Star Academy ? RAINE Co-fondatrice | Photographe | Rédactrice MES ARTICLES SAEVIN Co-fondateur | Photographe | Rédacteur MES ARTICLES SUGGESTION D’ARTICLES SUR LE MÊME THÈME Email Subscribe You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again. Facebook Twitter Instagram Tiktok Spotify Linkedin

Live Report : Taylor Swift à la Défense Arena

Taylor Swift, La Défense Arena, Paris | ©Melanie Pierrat

Du 9 au 12 mai 2024, Taylor Swift est venue présenter sa nouvelle version du Eras Tour à La Défense Arena. Retour sur l’un des événements les plus attendus de l’année ! C’est face à 45 000 personnes par soir que Taylor Swift a fait le show pendant près de 3h15 ! Un spectacle à couper le souffle, tant par la prestance de la chanteuse américaine que par ses tenues et les chorégraphies parfaitement exécutées de ses danseuses et danseurs. Nous y étions les 4 soirs et avons encore du mal à redescendre ! The Eras Tour : la tournée fantasmée par les fans La mise en vente des billets pour le Eras Tour a fait plus de déçus que de chanceux. Il faut dire que le nombre de fans espérant obtenir leur précieux sésame était démesuré ! Selon Bathilde Lorenzetti (patronne de La Défense Arena), un million de connexions ont été recensées par concert. Une jauge bien au-delà des 45 000 places disponibles à la Défense Arena, alias, la plus grande salle couverte d’Europe. Cette très forte demande s’explique notamment par le fait que Paris soit la première ville du monde à découvrir les chansons du très attendu The Tortured Poets Department. Album sorti seulement quelques jours avant le passage de la star américaine en France. La tournée Européenne se voit donc affublée d’une nouvelle Era. Car, comme l’expliquera Taylor au début du concert, le Eras Tour a pour but de revisiter toute sa discographie, soit 18 ans de musique « One Era at a time ».  Parmi les fans de Taylor Swift à Paris, près d’un tiers des spectateurs venaient de l’étranger. De quoi faire rager les fans français de la chanteuse dont le dernier passage en France remontait à 2011. Quelques fans aux regards désespérés ont donc tenté leur chance avec des pancartes « Cherche 1 place » tout le long de la file d’attente. Pendant ce temps, d’autres – une cinquantaine – ont passé la nuit devant l’Arena, désireux de se retrouver au plus près de l’artiste. Hors de question cependant de ne pas respecter le dress code des Swifties : paillettes, sequins, chapeaux ou encore tenues selon certaines Eras. On vous l’assure, il y en avait pour tous les goûts et les couleurs ! Taylor Swift, La Défense Arena, Paris | ©Melanie Pierrat Par amour Paris Lors du tour américain de Taylor Swift, de nombreuses étoiles montantes de la scène pop ont foulé la scène du Eras Tour. Parmi elles : Gracie Abrams, Girl in Red, Haim, Phoebe Bridgers, Beabadoobee, Muna, Gayle, Owenn et Sabrina Carpenter. Une liste d’artistes très qualitative dont certaines font parties de nos coups de coeur !  Cependant, pour l’ouverture de son show en Europe, Taylor Swift  s’est tournée vers l’une de ses amies de longue date : Hayley Williams. Une nouvelle qui a ravit les fans de Paramore. D’autant plus que le groupe n’avait pas joué en France depuis leur Olympia en janvier 2018 avec leur After Laughter Tour ! Alors merci Taylor Swift sans qui on espèrerait encore le retour du groupe. Mais après tout… Si l’on fait un mix des mots « Paramore » et « Taylor » cela donne « Partay » alors… Let’s Partay ! (faisons la fête) Lors de ces quatre soirs en première partie du Eras Tour, Paramore a principalement joué des titres très pop. Un fait sûrement dû au virage musical effectué avec de la sortie de After Laughter (2017). Soit l’album le plus pop du groupe et très loin des sons pop punk de All We Know Is Falling ou encore Riot!. En France, leur set ne comportera d’ailleurs qu’un titre de ce dernier, That’s What You Get. Parmi les titres joués, on compte aussi Brick By Boring Brick, ou encore le tant attendu (par les vampires) Decode qui sont extraits de l’album Brand New Eyes (2009). Des sons plus pop que rock tels que Still Into You ou Caught In The Middle posaient quant à eux l’ambiance pendant que Hayley Williams (chanteuse) dansait toujours aussi bien sur scène accompagnée de ses acolytes Taylor York (guitariste) et Zac Farro (batteur). Sans oublier le doux morceau, The Only Exception, qui aura permis (entre autres) à Hayley de pouvoir davantage montrer sa puissance vocale à la Défense Arena.  Ces ouvertures de concerts pendant quatre soirs de suite étant remplies d’énergie et d’entrain de la part de Paramore, le public ne pouvait qu’être ravi. Ce, qu’il soit familier ou non de Paramore ! Paramore, La Défense Arena, Paris | ©Melanie Pierrat Paramore, La Défense Arena, Paris | ©Melanie Pierrat Un show hors compétition Taylor Swift n’est pas connue pour faire les choses dans la mesure et le Eras Tour n’y échappe pas ! Peu avant le début des festivités, un compteur s’affiche sur l’écran principal, annonçant qu’il ne reste plus que quelques minutes d’attente ! Dans l’Arena, la tension monte et les fans se mettent à crier alors que l’on se rapproche dangereusement de zéro ! L’entrée en scène de Taylor est encore plus surprenante en vrai qu’au cinéma ! Nous étions au Grand Rex pour la diffusion du Eras Tour l’an dernier et le live n’a rien à envier aux salles obscures. Les frissons nous parcourent déjà lorsque quelques danseurs s’avancent sur la scène, portant comme des coquillages ou des pétales de fleur géantes qu’ils manient avec élégance. Se repliant tous sur eux-mêmes, ils cachent l’entrée de Taylor Swift sur scène pour ensuite la révéler aux yeux de tous, comme un bourgeon qui fleurit enfin ! Le sourire sur les lèvres de la chanteuse est communicatif. Sa présence nous fait oublier tout le reste alors qu’elle commence avec une version courte de Miss Americana & the Heartbreak Prince. Même si vous ne connaissez pas les paroles, vous serez directement happé.e tant l’ambiance et la prestance de la chanteuse sont extraordinaires ! La salle entière résonne et enchaîne directement avec Cruel Summer, dont le premier bridge de la soirée sera hurlé par tous ceux dont la chanson leur est familière ! Il faut dire que l’américaine est réputée pour ses bridges très catchy, et nous plaidons coupables car on adore tout autant ces passages ! Taylor Swift, La Défense Arena, Paris | ©Melanie Pierrat Dès le début du

Clap de fin pour le Printemps de Bourges

NEJ et M.Pokora clôturent la 47e édition du Printemps de Bourges ! Dimanche 28 avril 2024, l’univers de la pop urbaine RnB s’est invité sur la scène du W pour clôturer en beauté ces 5 jours de festivités au sein de la ville de Bourges. NEJ En début d’après-midi, un set rempli de bonnes ondes, de sincérité et de pureté a pris place sur la scène du W. Dès son arrivée, la chanteuse NEJ a déclenché les foules ! Enchaînant les titres en français et en arabe, elle n’a laissé personne indifférent avec cette voix presque angélique et ses titres ambiançants. Après le succès phénoménal de Paro sur les réseaux sociaux – qui cumule à l’heure actuelle plus de 16 millions d’écoutes sur les plateformes de streaming -, NEJ s’est produite pour la première fois au Printemps de Bourges. Une nouvelle qui n’est pas passée inaperçue puisque ses fans étaient au rendez-vous, connaissant toutes les paroles du nouveau phénomène français. NEJ, Printemps de Bourges 2024 | ©ByKahina M.Pokora En fin de journée, le Printemps de Bourges s’est clôturé de façon endiablé avec un adepte du festival : M. Pokora. Pour fêter ses 20 ans de carrière, et après une vingtaine de dates de sa tournée Épicentre Tour, le chanteur a décidé de faire un arrêt dans plusieurs festivals dont le premier stop au Printemps de Bourges !  L’occasion pour le public de (re)découvrir des tubes emblématiques tels que Juste une photo de toi, Pas sans toi, ou encore – pour les fans de la première heure -, Dangerous. Bien sûr, M.Pokora a alterné avec des titres de son nouvel album comme Fahrenheit et Tombé. Sur scène, c’est bien plus qu’un concert, c’est un vrai show ! Chant, danse, effets pyrotechniques, échanges avec le public, M.Pokora est LE showman français et ne fait aucune différence entre les concerts et les festivals. La scénographie, l’implication, l’énergie sur scène et avec son public, tout est pareil ! Après plus d’1h de show à enchaîner les titres et les chorégraphies sur ses titres les plus connus, s’il y a bien une chose qu’on a retenu de lui ce jour-là, c’est l’amour pour son métier et la reconnaissance envers ses fans, avec sa phrase fêtiche : “Avec le cœur, toujours”. M.Pokora, Printemps de Bourges 2024 | ©ByKahina M.Pokora, Printemps de Bourges 2024 | ©ByKahina Si vous souhaitez voir des shows à l’américaine en France, la tournée Épicentre Tour de M.Pokora n’est pas terminée et passera dans les plus grands festivals et salles françaises jusqu’à l’été 2024. QUE PEUT-ON RETENIR DE CETTE ÉDITION 2024 ? Après ces quelques jours de festivités dans la ville de Bourges et les 130 concerts organisés sur les différentes scènes au sein du festival, le Printemps de Bourges s’est terminé sur deux concerts exceptionnels au dispositif encore méconnu, dont nous n’avons pas encore parlé. En effet, les deux concerts qui ont eu lieu ce jour-là, dimanche 28 avril, étaient entièrement chant-signés par Aurélie NAHON et Perrine DIOT, deux interprètes en LSF (Langue des Signes Françaises) de l’association 10 Doigts en Cavale. Un dispositif qui a permis à un plus grand nombre de spectateurs de profiter de ces concerts. Des concerts accessibles à tous et pour tous. Et vous, serez-vous au rendez-vous pour la prochaine édition du Printemps de Bourges ? BYKAHINA Photographe | Rédactrice MES ARTICLES SUGGESTION D’ARTICLES SUR LE MÊME THÈME Email Subscribe You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again. Facebook Twitter Instagram Tiktok Spotify Linkedin

Zazie : un concert entre amour, humour et société

Edith Fambuena (guitare) et Zazie, lors du concert de la chanteuse au Théâtre Sébastopol le 24 avril 2024

La pétillante Zazie s’est produite au Sébastopol de Lille 3 soirées d’affilées ! Mercredi 24 avril, Zazie a investi le Théâtre Sébastopol de Lille avec son Air Tour pour trois soirées à guichet fermé. Un excellent moment entre chansons, et humour ! Max Novik Originaire du Nord, Max Novik s’est fait remarqué lors de son passage dans la saison 12 de The Voice. Suite à son élimination durant les cross-battle, sa coach – qui n’était autre que Zazie -, lui avait promis de ne pas le lâcher. Promesse largement tenue puisqu’après avoir assuré les premières parties de la chanteuse à Caen, Rennes et Paris lors de ces passages en Zénith, Max s’est retrouvé pour deux soirs de suite à se produire sur la scène du Théâtre Sébastopol. En guise de clin d’oeil à son aventure dans le télécrochet, Max Novik débute son set par la « chanson avec laquelle tout à commencer » : Creep. Une reprise de Radiohead qui nous met immédiatement dans le bain. Profitant d’être dans sa région natale, le chanteur annonce en avant première la sortie de son prochain single, Rien n’est clair (disponible depuis le 3 mai). Toujours dans le but de faire le lien entre lui et le public, Max Novik a également demandé au public d’allumer les flash de leurs téléphones durant son dernier titre. Max Novik, Théâtre Sébastopol, Lille | ©Raine Max Novik, Théâtre Sébastopol, Lille | ©Raine Max Novik, Théâtre Sébastopol, Lille | ©Raine Zazie : Ça commence en backstage Quel titre était plus approprié que Ça Commence pour débuter la soirée ? Chanson dans laquelle Zazie parle des tournées. Puisqu’elle y évoque le fait de commencer en coulisses, c’est de là que la chanteuse interprète la majeure partie de ce premier titre. On regrette seulement de ne pas avoir un écran la présentant face au miroir dans les loges dont elle parle dans la chanson afin que le public puisse la voir hors scène plutôt que de simplement l’entendre. On admet, après avoir vu les possibilités offertes hors scène, notamment grâce à la prestation d’Eddy de Pretto sur son Crash Tour, on en deviendrait presque exigeant. Bien sûr, on en veut absolument pas à Zazie qui se suffit largement à elle même et n’a pas besoin de mise en scène spécifique pour transmettre des émotions. De plus, on est certain que ce choix à simplement permis aux fans d’être d’autant plus dans une position d’attente de leur artiste favorite sur scène. Air Tour : reflet de la société Le Air Tour est un parfait écho de la société actuelle. Bien que datant de 2007, J’étais Là trouve encore une parfaite résonance face au monde qui continue de s’agiter sous nos yeux sans que nous puissions rien y faire. En appui, la chanteuse en rajoute une couche à travers Gilles qui évoque l’extrême droite ainsi que la guerre entre l’Ukraine et la Russie. Une situation qui l’effraie au point de développer un symptôme Gilles de la Tourette. En rapport à cette dernière, Zazie rit du fait d’avoir écrit des textes « dépressifs » ces 15 dernières années. Point que le COVID et les conflits n’ont fait que renforcer. Elle déconseille alors d’écrire un texte tout en regardant le JT sous peine d’obtenir « une mélodie bien mais un texte affligeant« . Ce qui nous a fait beaucoup rire. Plus généralement, la setlist appuie sur nos angoisses et peurs. De On éteint à Tais-toi en passant par Où allons-nous et Les lendemains qui déchantent, la société en prend pour son grade. Bien sûr, l’écologie tenant toujours une part importante dans le coeur de Zazie, on ne pouvait passer à côté du superbe Je suis un Homme. Zazie, Théâtre Sébastopol, Lille | ©Raine Une histoire d’amour entre le Nord et Zazie Pour ce premier soir au Théâtre Sébastopol, Zazie n’a pas caché son plaisir à venir jouer à Lille. Un rendez-vous qu’elle attendait impatiemment, admettant avoir compté les jours avant ces retrouvailles. Et on la comprend car le public nordiste lui rend particulièrement bien son affection dès le début du show, entonnant un joyeux anniversaire collectif. Ce, même si en réalité l’anniversaire de la chanteuse était la semaine précédente. Tout au long de la soirée, le lien unissant les lillois et la Zazie sera indéfectible. Quelque part, un enfant déclame son amour à la chanteuse qui lui répond aussitôt. Une vague d’amour monte alors de part et d’autre du théâtre. Preuve que la chanteuse se soucie de son public, elle explique s’être assurée que les personnes assises au 2e balcon du théâtre puissent tout de même voir à minima leurs têtes lors d’un set acoustique. Une délicate attention que l’on apprécie car souvent, ces places sont attribuées aux plus démunis.  Plus tard, Zazie n’hésite pas à spécifier que ses fans lui envoient des courriers pour lui parler de tout et de rien, comme si elle faisait partie intégrantes de leurs familles. Elle évoque également ceux qui, plus véhéments, ne veulent plus venir à ses concerts car elle n’a pas joué « leur chanson« … sans mentionner le titre en question. Elle poursuit, espérant que le titre à venir fera plaisir au public du théâtre Sébastopol. À peine les premiers accords de J’envoie Valser débutés, la foule clame son contentement. Zazie en profite alors pour venir au plus près de son public, se baladant dans l’allée centrale du parterre. Là, elle prend notamment le temps de saluer les quelques personnes handicapés présentes dans l’assemblée, ce qui nous fait chaud au coeur tant elles sont souvent oubliées. Édith Fambuena (guitare) et Zazie, Théâtre Sébastopol, Lille | ©Raine Humour toujours Bien que la setlist aborde majoritairement des thèmes que l’on ne pourrait qualifiés de joyeux, on peut compter sur l’humour de Zazie pour palier. Entre sa complicité avec ses musiciens et ses anecdotes, la chanteuse ne cesse de nous faire rire. C’est d’ailleurs ce qu’on apprécie chez elle. La capacité d’écrire des textes forts couplé à un humour décapant. En point culminant, un set acoustique où Zazie présente ces backliners en leur inventant des métiers improbables. On vous met au défi

Qui voir au Printemps de Bourges en 2024?

Qui dit Printemps, dit Printemps de Bourges. Découvrez les artistes programmés en 2024 ! Du 24 au 28 avril 2024, le Printemps de Bourges ouvrira la saison des festivals français. Entre artistes bien installés, révélations et Inouïs, on revient avant le début des festivités sur ce que vous pourrez entendre durant le festival. Les Inouïs Désormais, le Printemps de Bourges est indissociables des Inouïs. Chaque année, nous attendons même impatiemment les sélections dans l’espoir de découvrir de nouveaux artistes. Que cela soit dans notre propre région, mais également à l’échelle nationale. Pour rappel, les Inouïs du Printemps de Bourges ont notamment permis de révéler Christine and The Queen, Eddy de Pretto, Feu! Chatterton, Hervé, ou plus récemment, Lysistrata, Silly Boy Blue et Zaho de Sagazan. On vous recommande donc d’aller faire un tour du côté du 22 Est & Ouest afin de découvrir le cru 2024 composé de 33 artistes. En plus, il y en aura pour tous les goûts : chansons pop, rap, electro, Groove ou encore rock. Vous trouverez forcément votre bonheur à l’écoute de l’un des artistes sélectionnés. D’ailleurs, en cas de coup de coeur, vous avez jusqu’au 27 avril pour soutenir votre artiste favori en votant ! Parmi eux, vous pourrez notamment profiter de la pop du duo originaire de Nouvelle Aquitaine, Kokopeli dont le titre Seahorses s’adapte parfaitement à des envies d’été. Vous pourrez également compter sur la présence de la nordiste Anaysa et ses textes poétiques. En attendant de l’y découvrir, vous pouvez d’ors et déjà découvrir son EP, Désacoeurdé. Enfin, nous avons eu un coup de coeur pour la pop-folk onirique de Nina Versyp dont l’EP Paralysed est sortie en février 2024. https://www.youtube.com/watch?v=-6tpr2qFUrM Les anciennes révélations Inouïs. En parlant des Inouïs, d’anciennes révélations seront de passage par le Printemps de Bourges tout au long des festivités. À commencer mercredi 24 avril par par Santa et Zaho de Sagazan qui se produiront au W. Cette dernière jouera également au Palais d’Auron dans le cadre de la création « Messages Personnels » Françoise Hardy par Sage. Y apparaîtront d’autres anciens Inouïs tels que Voyou et P.R2B. La même journée, vous retrouverez aussi Raphaëlle Lannadère au MCB Gabriel Monnet ou encore Nikola et Oete au Palais Jacques Coeur. Le lendemain, 7 anciens seront de la partie dont Eddy de Pretto au Palais d’Auron. Dans la soirée, Eloi et Danyl seront quant à eux sur la scène dédiée aux Inouïs au 22 Est & Ouest. Oh Yeah! Oh Yeah ! proposeront également un concert Jeune Public au Théâtre Jacques Coeur. Lieu où se produira un peu plus tard dans la soirée François Atlas, Aghiad et Pierre Guénard. Vendredi 26 avril, seuls 3 artistes révélés par les Inouïs feront partis de la programmation. Silly Boy Blue (Le W), Youv Dee (MCB Gabriel Monnet) et les excellents Lysistrata (22 Est & Ouest). Le lendemain,  vous pourrez retrouver quatre autres talents : Bekar (Le W), Calling Marian (Palais d’Auron) ainsi que Brique Argent et Joanna au 22 Est & Ouest. https://www.youtube.com/watch?v=E0g7mvfqsLQ Programmation scène par scène Le W Dès mercredi, en plus de Santa et Zaho de Sagazan, vous pourrez danser aux sons de Mika et Martin Solveig ou vous prendre une dose de nostalgie avec Kyo. Le lendemain sera plus pop-rock puisque le lieu accueillera Olivia Ruiz, Hoshi, Matmatah et Shaka Ponk.  Vendredi 26 avril, Le W se parera majoritairement d’influences electro en programmant Trinix, Worakls Orchestra, Mezerg et Bon Entendeur. Luidji, PLK insuffleront quant à eux une part de hip-hop. En parlant de rap, les amateurs de ce genre, notamment français, seront servis samedi 27 avril. En effet, le W accueillera le temps d’une soirée Josman, Niska, SDM, Werenoi, Bekar, H Jeunecrack ou encore Bianca Costa. De quoi largement réjouir la jeunesse ! En guise de clôture, le Printemps de Bourges ne proposera qu’un seul et unique concert le dimanche. Un concerts aux allures pop puisque ce sont NEJ et Matt Pokora qui s’en chargeront. Si on a une préférence pour le rock, on admet que ce dernier est à ajouter à la liste des artistes à voir une fois dans sa vie. Le Palais d’Auron Nous vous en parlions plus haut, Sage mènera mercredi 24 avril une création nommée « Messages Personnels » Françoise Hardy. Un instant fait pour célébrer la chanteuse en se rassemblant autour de ses chansons. Pour cela, Sage a fait appel à d’autres artistes tels que Zaho de Sagazan, Thomas Dutronc, Clara Luciani, Voyou, P.R2B, Alex Kapranos, Alex Montembault, Albin de la Simone, November Ultra ou encore Clara Ysé. Jeudi, 25, le Palais d’Auron mettra le rap et la pop à l’honneur avec Nuit Incolore, Eddy de Pretto, Luther et Rounhaa. Le lendemain sera bien plus pop avec la venue de Yamê, Thomas de Pourquery, Clara Ysé et Solann. Solann que nous avions d’ailleurs découverts il y a quelques mois grâce à Louis Albi !  Pour finir en beauté samedi 27, le Printemps de Bourges vous promet une soirée Electric Palace. Vous pourrez y retrouver Trym, Creeds Live, TDJ, Dimension Bonus, Vanille ainsi que Calling Marian.  https://www.youtube.com/watch?v=a9cKwuGkE-k Qui avez-vous hâte de voir au Printemps de Bourges ? RAINE Co-fondatrice | Photographe | Rédactrice MES ARTICLES SUGGESTION D’ARTICLES SUR LE MÊME THEME Email Subscribe You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again. Facebook Twitter Instagram Tiktok Spotify Linkedin

Quels artistes pour le Bastion du Main Square

Pop, rock, rap, soul. Il y en aura pour tous les goûts sur la scène du Bastion durant le Main Square Festival. Depuis quelques années, le Bastion est la scène incontournable du Main Square Festival qui met en lumière les artistes régionaux. Découvrez ceux qui s’y produiront entre les 4 et 7 juillet 2024 ! Un jeudi éclectique Pour les 20 ans du Main Square, le Bastion représentera un spectre assez large de musiques. La première journée de festivité verra notamment se succéder du reggae, de la pop psyché, du post-punk et, plus étonnant encore, de la folk punk. Ce dernier genre sera représenté par Forest Pooky Quartet. Après écoute, on accroche facilement à Violets Are Red, Roses Are Blue and Dichotomy (2023) dont les mélodies ne sont pas sans rappeler les Beatles et la voix plutôt Biffy Clyro. Tout pour nous plaire en somme ! Les lillois de Naked Soft Men viendront insuffler un vent de fraîcheur et probablement d’humour avec leur excellent EP Bad Daddy. Cette année vous avez peut-être eu l’occasion de les croiser lors de l’audition régionale des Inouïs du Printemps de Bourges à l’Aéronef, ou plus récemment, en première partie de Structures au Grand Mix. À noter que le groupe se lance en ce mois d’avril dans une mini tournée UK, et qu’on est certains qu’ils vont s’y faire de nouveaux fans. Si vous êtes plutôt amateurs de raggae, vous pourrez vous échauffer avec Max’1 and the Rootsmakers avant de filer voir Sean Paul. Pour un peu de pop-psyché, vous pourrez également tendre une oreille aux autodidactes lillois Quantum Quantum. Si vous cherchez des femmes, désolé, il n’y en aura pas une seule à l’horizon sur le Bastion jeudi 4 juillet ! https://www.youtube.com/watch?v=CYkRaa7WSbk Un vendredi entre soul, rap et… métal Vendredi 5 juillet, la scène du Bastion aura clairement deux mood bien distincts : soul / rap et métal. Deux genres que l’on pourrait penser être aux antipodes, et qui pourtant, puisent parfois dans des influences communes. Comme quoi, il n’est pas idiot de les réunir au même endroit. Et c’est le groupe de métal amiénois Sycomore qui ouvrira le bal. Pour les férus de ce genre de musique, Oddism sera également de la partie. Muchos représentera quant à lui le rap français. On espère seulement qu’en live sa voix ne sera pas autotuné car malgré son omniprésence actuelle, on reste vieille école à ce sujet. En revanche, si vous aimez le rap, on vous conseille de le découvrir sur le Bastion aux alentours de 17h. Après le passage de Nothing But Thieves sur la Main Stage, deux choix s’offriront à vous. Le Trio de rock mexicain The Warning à la Green Room ou Guilty Delight au Bastion. Dans notre cas, on pense faire moitié moitié car si nous avons un véritable coup de coeur pour les premières, la voix chaude et puissante d’Aurélie Michelon, alias Orel, nous donne envie de découvrir Guilty Delight en live. De plus, un peu de soul ne fait jamais de mal à personne. Franchement, on aurait préféré ne pas avoir à faire de choix et pouvoir profiter des deux pleinement ! https://www.youtube.com/watch?v=N831EThg7w8 Samedi entre pop et chanson française La programmation du samedi 6 juillet sera des plus cohérente sur le Bastion puisqu’elle mêlera pop et chanson française. Et qui de mieux pour ouvrir cette journée que Romain Watson ? Le chanteur est connu dans la région pour avoir remporté le concours France Bleu de la Révélation de la chanson française des Hauts-de-France 2023. Gage de qualité, Romain a également fait partie du groupe Old Tree’z avec qui il a déjà eu l’occasion de se produire au Main Square en 2019. La pop sera quant à elle largement représentée par Future EXES, Demain Rapides et l’ovni Amouë. Ovni car elle puise aussi bien ses inspirations dans la pop que dans la soul, le rap et des sonorités plus électroniques. Si Amouë n’est pas passée par la case télé-crochet, comme elle le dit si bien dans son titre Intro, elle a bien l’intention d’atteindre le sommet. Côté pop-rock, faites confiance à Future EXES pour vous ambiancer. Rien que leur bio donne envie de se rendre immédiatement au Bastion pour les écouter ! Vous pourrez également profiter de l’électro-pop de Demain Rapides. À noter que l’artiste est sur la pente montante puisqu’il a remporté l’an passé le Prix du Jury au Printemps de Bourges. https://www.youtube.com/watch?v=uqLs0QxHOXQ Un dimanche paritaire Afin de conclure le weekend, le Bastion accueillera de la pop, du rock et du rap. Dès 15h55, c’est MOMA Elle et sa pop-folk qui ouvrira le bal. Originaire de Boulogne-sur-Mer, la jeune artiste nous proposera des titres influencés par Angus & Julia Stones, Tom Walker ou encore Ed Sheeran. Autant dire qu’on a hâte de découvrir son univers en live.  Plus tard dans la journée, Blue Katrice, présentera son univers teinté d’une pop puisant ses inspirations entre musiques électroniques, classique et jazz. Son objectif ? Rendre le noir lumineux ! Rien que cela donne envie de s’arrêter au Bastion pour l’écouter. D’autant plus qu’elle aborde des thèmes qui nous parlent tels que les zones d’ombres de la nature humaine, les fantasmes ou encore la légitimité de questionner. Le rock sera quant à lui représenté par Lowland Brothers et le rap par STO. https://www.youtube.com/watch?v=hSqhnvEwkLU Quels artistes avez-vous hâte de découvrir sur la scène du Bastion ? RAINE Co-fondatrice | Photographe | Rédactrice MES ARTICLES SUGGESTION D’ARTICLES SUR LE MÊME THEME Email Subscribe You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again. Facebook Twitter Instagram Tiktok Spotify Linkedin

Shake Shake Go en toute intimité à La Bulle Café

Jeudi 21 Mars, La Bulle Café a reçu Xavier Polycarpe et Shake Shake Go pour un concert aussi intimiste que rayonnant. Alors que Séries Mania battait son plein, la scène musicale n’est pas restée en inactive. Jeudi 21 mars, le printemps a fait son arrivée aux côtés de Xavier Polycarpe et de Shake Shake Go. Le tout, pour une date en toute intimité à La Bulle Café (Lille). Xavier Polycarpe Parfois, le hasard fait bien les choses. Alors que nous avions évoqué Gush un peu plus tôt dans la semaine au détour d’une conversation entre nous, voilà que Xavier Polycarpe assure la première partie de Shake Shake Go. Une belle surprise puisque nous ne nous y attendions pas du tout. Depuis Gush, l’eau a coulé sous les ponts et Xavier s’est lancé en solo. Si son nom vous dit quelque chose, c’est peut-être parce que vous l’avez découvert lors de la saison 12 de The Voice. À moins que vous n’ayez croisé son nom au générique du film Animal de Cyril Dion. Seul en scène, Xavier Polycarpe nous entraîne dans son univers pop-rock, présentant quelques titres de son premier EP, Minute (2023), dont la chanson éponyme et Nobody but Me. En guise de clin d’oeil au film de Cyril Dion, il interprète également House is Burning. Un petit grain de folie débarque également lorsque, évoquant le printemps, il n’hésite pas à lancer quelques petits cris d’animaux, proposant au public de La Bulle Café d’en faire de même.  Nul doute que ce soir, les rangs de ses fans se seront gonflés et qu’un accueil chaleureux lui sera réservé lors de sa prochaine venue à Lille à l’automne. Xavier Polycarpe, La Bulle Café, Lille | ©Raine Xavier Polycarpe, La Bulle Café, Lille | ©Raine Xavier Polycarpe, La Bulle Café, Lille | ©Raine Shake Shake Go : un retour à Lille attendu La dernière fois que Shake Shake Go a joué à Lille remontait au 20 avril 2016 au Splendid. Soit, l’année de la sortie de leur premier album, All in Time. Il aura donc fallu attendre 8 ans avant que le groupe remette les pieds dans le Nord. Un concert attendu puisqu’une cinquantaine de personnes s’est rassemblée pour les voir en toute intimité à La Bulle Café. Bien que les conditions ne soient pas les plus idéales (lumière extrêmement saturées et fumée excessive cachant certains membres du groupe), Shake Shake Go a fait l’unanimité. Parmi les fans, des belges ont même fait le déplacement pour profiter de la soirée !  Le groupe débute sur les chapeaux de roue avec Red Woman issu de leur 3e album, Double Vision (2023) avant d’enchaîner avec Come Back to Me et Hands Up. Désormais, on espère que le groupe ne mettra pas autant d’année à revenir jouer à la capitale des Flandres ! Poppy, Shake Shake Go, La Bulle Café, Lille | ©Raine Poppy, Shake Shake Go, La Bulle Café, Lille | ©Raine Communion avec le public Bien que seule une cinquantaine de personnes soient présentes ce soir (le lieu ne pouvant accueillir plus), Shake Shake Go a su communier avec son public. Lors d’England Skies, Poppy demande à ce que tous reprennent « and I’ll keep on waiting ». Évidemment, les lillois n’ont pas hésité un seul instant à donner de la voix. D’ailleurs, pour cette demande, la chanteuse a fait l’effort de parler en français, achevant la chanson d’un « c’était très joli, merci« .  Plus tard, le groupe proposera à plusieurs personnes – plusieurs hommes et une femme – de les rejoindre sur scène afin de chanter des choeurs. Un instant particulièrement amusant puisque les personnes en questions ne sont pas tous de « bons chanteurs ». Cependant, aucune moquerie n’a eu lieu dans l’assemblée, seulement des applaudissements pour le courage que cela demandait. Autant vous dire qu’une excellente ambiance a régné durant tout le show. Comme prête à exploser, La Bulle Café a suivi toutes les demandes de Shake Shake Go. Avant de nous quitter, le groupe demande au public de jumper. Ce, dès le début du morceau. Histoire de laisser un temps de répit entre deux sauts, Poppy demande à l’assemblée de s’assoir avant que tous ne se redressent comme un seul homme. Une superbe conclusion qui montre combien le groupe est proche de son public. Retrouvez ici toutes nos photos de la soirée ! Et vous, comptez-vous voir Shake Shake Go sur scène ? RAINE Co-fondatrice | Photographe | Rédactrice MES ARTICLES SUGGESTION D’ARTICLES SUR LE MÊME THÈME NOM FONCTION MES ARTICLES SUGGESTION D’ARTICLES SUR LE MÊME THÈME Email Subscribe You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again. Facebook Twitter Instagram Tiktok Spotify Linkedin NEWSLETTER Facebook Twitter Instagram Tiktok Spotify Linkedin

Live Report : Lescop au Grand Mix

Lescop, Le Grand Mix, Tourcoing l ©Raine

Venu présenter son 3e album, Rêve Parti, Lescop a enchanté Le Grand Mix avec sa Cold Wave. Vendredi 29 mars, la Cold Wave était à l’honneur au Grand Mix (Tourcoing) avec Josy Basar et Lescop. Retour sur une soirée où le public était particulièrement dissipé. Josy Basar Il est un peu plus de 20h lorsque Josy Basar fait son entrée sur la scène du Grand Mix. Tout droit venu de Metz, le chanteur donne immédiatement le ton avec des titres dont Lescop semble être l’influence. L’avoir choisi comme première partie est donc tout à fait logique. D’ailleurs, il y a si peu de lumière pour l’éclairer qu’on s’est revus plus de 10 ans plus tôt lors de notre premier concert de Lescop ou le chanteur était très mal éclairé. Ce qui leur fait un second point commun. Mais revenons-en au sujet principal ! Timide, Josy Basar prend tout de même le temps de nous parler entre les morceaux afin de nous donner des indications sur ses titres. Il parvient même à nous faire rire à l’annonce d’Opossum. Comment ? Tout simplement en annonçant que la prochaine chanson comme étant pour les moins de trente ans, de trente ans et plus. En somme, une chanson sur la dépression. Comme quoi, il est encore possible de rire tout en parlant de santé mentale ! On retient également Voyageur sédentaire que Josy Basar décide d’interpréter en déambulant dans le public du Grand Mix. Un titre qui nous a d’ailleurs fait largement pensé à ceux que l’on pourrait retrouver dans les films de Xavier Dolan.  Josy Basar​, Le Grand Mix, Tourcoing | ©Raine Josy Basar​, Le Grand Mix, Tourcoing | ©Raine Josy Basar​, Le Grand Mix, Tourcoing | ©Raine Lescop : un artiste qu’on suit depuis des années Lescop est le genre d’artistes que nous suivons depuis ses débuts en solo courant 2012 avec « La Forêt ». Bien sûr, nous connaissions déjà le chanteur puisque nous avions eu l’occasion de le voir avec Asyl en première partie d’Indochine quelques années auparavant. D’ailleurs, le chanteur a notamment co-écrit pour ces derniers des titres comme Les Portes du Soir, et plus récemment, Traffic Girl.  Plus récemment, Mathieu Peudupin – de son vrai nom – s’est également lancé dans un nouveau groupe : Serpent. D’ailleurs, il s’agissait de notre premier concert post Covid à l’Aéronef. Vous comprendrez donc que dès que nous avons eu vent de son passage par Le Grand Mix fin mars, l’occasion de le revoir sur scène était trop belle. Lescop, Le Grand Mix, Tourcoing | ©Raine Lescop, Le Grand Mix, Tourcoing | ©Raine Lescop, Le Grand Mix, Tourcoing | ©Raine Un set centré sur Rêve Parti Le Grand Mix affiche quasi complet pour le retour de Lescop dans le Nord. On l’avoue, on ne s’attendait pas à ce que ce concert rassemble autant de monde. Surtout au vue du peu de personnes présentes dans la salle pour la première partie.  Histoire de donner le ton de la soirée, Lescop débute son set par 3 titres de son troisième album, Rêve Parti, sorti en février 2024. Ce soir, il en jouera d’ailleurs 10 sur les 13 que compte cet opus. À commencer par Elle, Exotica et La femme papillon. Il enchaîne ensuite avec un titre de son second album, Echo (2016), David Palmer. Nous avons également eu droit aux excellents La nuit américaine et Tokyo la nuit, tous deux issus de son premier opus, Lescop (2012). Bien sûr, le chanteur ne pouvait passer outre son nouveau single, Les Garçons qui rentre facilement dans la tête. A l’écoute du set, on peut vous affirmer que Lescop n’a jamais dévié puisque sa cold wave nous transporte dans cet univers si particulier dont on ne se lasse pas. D’ailleurs, nouveaux et anciens morceaux s’entremêlent à la perfection. Petite nouveauté, certains titres de Rêve Parti étant en duo, c’est sa bassiste Camille Frillex, qui prend le relai, partageant la scène avec le chanteur durant La femme papillon et La plupart du temps. Un échange que l’on savoure puisque l’on a eu l’habitude de voir l’artiste seul en scène. Le découvrir accompagné de musicien pour ce projet est donc une nouveauté qui nous a particulièrement plu. Lescop, Le Grand Mix, Tourcoing | ©Raine Lescop, Le Grand Mix, Tourcoing | ©Raine Camille Frillex, Le Grand Mix, Tourcoing | ©Raine Point négatif Malheureusement, tout n’était pas bon à prendre durant cette soirée. Dans ce cas, on ne parle pas de Lescop qui a été à la hauteur mais du public. En effet, si les premiers rangs étaient en pleine écoute, l’arrière de la salle était clairement dissipée. Au point d’entendre davantage les conversations des uns et des autres plutôt que l’artiste sur scène.  Que l’on bavarde entre les sets soit, mais durant toute la durée d’un concert… Pour nous, c’est une preuve d’irrespect envers les artistes. D’ailleurs, on ne comprend pas le concept de payer une entrée pour un concert et raconter sa vie durant tout un show plutôt que de simplement aller boire un verre dans un bar. Comme quoi, le respect se perd ! Même Lescop a remarqué à quelle point la salle était indisciplinée puisqu’il a décrit Le Grand Mix comme « bruyant ». Pour les uns, cela pourrait évoquer l’ambiance, pour nous, c’est clairement dans le sens le plus péjoratif.  Retrouvez ici toutes nos photos de la soirée ! @insouciantesmag Retrouvez nos photos du concert de @Lescop au Grand Mix (Tourcoing) #france #music #show #insouciantesmag #concertphotography #lescop #laforet #tourcoing #concert ♬ La forêt – Lescop Et vous, irez-vous voir Lescop en live ? RAINE Co-fondatrice | Photographe | Rédactrice MES ARTICLES SAEVIN Co-fondateur | Photographe | Rédacteur MES ARTICLES SUGGESTION D’ARTICLES SUR LE MÊME THÈME Email Subscribe You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again. Facebook Twitter Instagram Tiktok Spotify Linkedin

Soirée nostalgique avec Kyo

Pour la seconde fois lors de cette tournée, Kyo a réussi à remplir le Zenith de Paris et ce à guichets fermés. Le 17 mars dernier, la tournée Le Chemin, 20 ans de Kyo s’est arrêtée au Zénith de Paris. Retour sur une soirée d’exception et de nostalgie ! Alice et nous Afin d’ouvrir la soirée, c’est Alice et Moi qui a performé sur la scène du Zénith de Paris. Autrice, compositrice et interprète française, elle a su nous transporter dans son univers aux sonorités électro-pop dès son arrivée. À noter que la jeune femme est une véritable touche à tout puisqu’elle supervise elle-même sa direction artistique, la réalisation de ses clips et son style vestimentaire. Si elle a débuté en 2017, c’est véritablement l’année dernière que l’artiste parisienne se fait remarquer avec son second album, Photographie (2023). On a également pu la retrouver lors d’un concert le 8 mars 2024 à la Cigale en tête d’affiche. N’oubliez donc pas le nom d’Alice et Moi car il s’agit là d’une grande artiste en devenir. Une entrée fracassante Avant que Kyo ne fasse son apparition sur scène, la tension monte grâce à des images rétrospectives de ces vingt dernières années. Images qui mettent clairement le public en haleine. Ainsi, leur entrée sur scène est fracassante !  Dès les trois premiers titres, le groupe pose les bases. Et quelles bases ! Trois titres, trois tubes. Le chemin, Je cours, et Dernière danse. On vous l’assure, le retour dans les années 2000 et bel et bien là. Mettre des mots sur l’émo (les maux) N’est-ce pas à travers les chansons que nous réussissons, pour la plupart, à extérioriser nos sentiments ? À nous sentir moins seuls ? Kyo l’avait parfaitement compris et a marqué une génération entière grâce à cela. Mettre des mots sur des maux donne un tout autre sens aux chansons.  Aujourd’hui, c’est indéniable, Kyo est un groupe emo français. Surtout au niveau des textes. Leur premier album éponyme sorti en 2000 n’avait pourtant à l’époque pas connu un franc succès… Cependant, le second album, Le chemin (2003) va faire exploser leur carrière jusqu’à ce qu’ils restent graver dans nos mémoires. C’est d’ailleurs cet album que Kyo a choisi de célébrer en l’interprétant en entier lors de cette tournée anniversaire. La soirée des duos Bien évidemment, lorsqu’on parle de duo, on ne parle pas de nous lorsqu’on se se filme en concert et que l’on chante aussi fort que les artistes filmés. « Problème » que l’on a tous connu au moins une fois… Paris oblige, Kyo nous a réservé plusieurs duos de qualité au cours de cette soirée d’exception. À commencer par l’arrivée de Nuit Incolore afin d’interpréter la nouvelle version de Je Cours. Cloud a également rejoint le groupe sur la scène du Zénith pour chanter Je Saigne Encore. Enfin, la dernière invitée n’était pas des moindre puisque c’est Sita qui est venue surprendre la Kyosphère pour une version acoustique de Le Chemin. Kyo a proposé un concert rempli de surprises placé sous le signe de la nostalgie. Désormais, on se demande ce qu’ils vont pouvoir nous réserver pour leur Accor Arena le 7 juin 2025 ! @insouciantesmag Retour en images sur le concert de @Kyo (Officiel) au @Zénith Paris – La Villette le 17 mars dernier ! #kyo #dernieredanse #music #tiktokmusic #live #show #concertphotography #concert #zenithparis ♬ Dernière danse – Kyo RAINE Photographe | Rédactrice MES ARTICLES SUGGESTION D’ARTICLES SUR LE MÊME THÈME Email Subscribe You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again. Facebook Twitter Instagram Tiktok Spotify Linkedin

Aller au contenu principal