Ambition Live Again : Retour sur le concert-test français

Une Indochine lors de l'Ambition Live Again 2021

Attendu depuis des mois, la France a lancé son Ambition Live Again le 29 mai 2021 à l’AccorHotels Arena de Paris. Le concert-test français Ambition Live Againa eu lieu le 29 mai 2021. Un essai clinique organisé par le PRODISS et l’AP-HP avec Etienne de Crecy et Indochine à l’affiche. Retour sur le protocole sanitaire mis en place pour un possible retour prochain au live. Le protocole sanitaire L’Ambition Live Again s’est présenté de manière plutôt similaire aux autres concerts-tests européens. Sur un panel de 20 000 personnes, 5 000 ont été retenues pour assister aux concerts. 2 500 autres ont servi de groupe test. C’est notamment le cas de l’une des membres de notre rédaction : Elisa. Comme elle nous l’explique, tous ont dû se plier à un contrôle PCR quelques jours avant l’essai clinique. Dans son cas, une convocation pour le mercredi. Sur place, après vérification d’identité et du lieu de résidence, elle a rempli un formulaire et répondu à plusieurs questions sur son état de santé avant de pouvoir faire le test. Lui ont ensuite été remis deux kits de tests salivaire. L’un, à faire le jour du concert, le second, à renvoyer 7 jours après l’événement. Test salivaire réalisé le 29 mai. © Elisa Humann / Les Insouciantes Pour Quentin, réalisateur de documentaires, l’organisation était « incroyable au moment des tests trois jours avant le concert« . Dans son esprit reste d’ailleurs les « énormes rangées d’infirmiers » chargés de faire les tests.  Personnes se faisant dépister quelques jours avant le concert-test Ambition Live Again à l’Accor Hotel Arena de Paris | Photo ©Jean-Louis Carli/Alea Des conditions ahurissantes Si l’Ambition Live Again donne l’espoir d’un retour prochain des live, certaines restrictions afin de participer à l’essai nous ont fait grincer des dents. Si nous comprenions parfaitement la limitation aux personnes vivant en Ile de France – afin d’éviter un brassage dû au fort taux de contagion dans la région -, certains points étaient plus que douteux.     Alors que Indochine a délibérément été choisi car rassemblant plusieurs générations, seuls les 18-45 ans ont pu participer au test. Une limitation qui a fait réagir bon nombre de fans de la première heure. En effet, en 1981 – année du premier concert du groupe – les personnes les plus âgés de cette expérience avaient… 5 ans. Pourtant, c’est loin d’être le critère le plus édifiant de la liste de non inclusion fournie pour l’HCSP.  Critères majeures de non-inclusion à l’Ambition Live Again Comme vous pouvez le constater, ont été interdites les « femmes enceintes ou ne disposant pas d’un moyen de contraception efficace, sur déclaration orale« . Oui oui, vous avez bien lu… Fort heureusement, nous avons appris par le biais d’Adèle – une ancienne rédactrice – que sa non prise de contraception ne l’a pas empêché de participer à l’expérience. Un soulagement car ce critère était plus que sexiste. Par ailleurs, sur une liste édifiante d’autres critères de non éligibilité à l’Ambition Live Again se trouvait un IMC supérieur à 30. Supérieur à 35-40 – obésité sévère -, nous aurions compris, mais là, c’est clairement rayer d’un essai se voulant ouvert, toute personne « grosse ». PARIS, FRANCE – 29 MAI: Des masques et du gel sont distribués au public dans le cadre du protocole lors de l’étude médicale et concert test Ambition Live Again qui se déroule à l’AccorHotels Arena de Paris, le 29 Mai 2021. (Photo Jean-Louis Carli/Alea) Ambition Live Again : le protocole avant concert Bien que nous n’ayons pu assister à l’événement, nous vous avons interrogé afin d’en savoir davantage. Maéva, manager dans une grande surface parisienne, est revenue sur le fait qu’il y ait eu plusieurs checkpoints. Un premier permettant de vérifier les tests PCR. Un second ou étaient fournis deux masques. L’un à mettre dans l’immédiat, l’autre en cas de besoin durant le concert. Enfin, un dernier checkpoint permettait de contrôler les billets, sacs,… Selon elle, l’Ambition Live Again était « très bien organisé, très fluide, très facile et sans perte de temps« .  Stéphane, résident de Tournan-en-Brie(77) a ajouté que la Mairie de Paris avait également offert une gourde d’eau à chaque participant. Quant à l’attente, il a ajouté que l’événement avait été « très bien organisé » et qu’une « chaîne humaine de bénévoles » était présente pour les guider. Quentin nous a avoué ne pas avoir trouvé l’attente « plus longue que lors d’un concert normal« . Gourdes d’eau distribuées au public de l’AccorHotels Arena de Paris, le 29 Mai 2021. (Photo Jean-Louis Carli/Alea) Ambition & concert Pour ce concert exceptionnel, Indochine s’est principalement inspiré de son 13Tour. Du 13e album ont notamment été jouées :Station 13, La vie est belle, Song for a dream ou encore Un été français. Bien sûr, les standards Alice & June, College boy, et Tes yeux noirs étaient également de la partie. Pour notre part, on a ressenti une certaine joie au retour de Marilyn dans la setlist. Morceau qui n’avait plus été joué depuis 2016 !  Évidemment, comment rester de marbre avec tant de tubes ? Nous avons pu le constater par le biais de vidéos, l’ambiance était bien là. L’émotion aussi. Maéva a d’ailleurs « ressentie le bonheur de tout le monde » d’être de retour en salle. Une forte émotion partagée par le groupe durant la soirée. Photo indochine Ambition Live Again ©AnthonyGhnassia Si le masque était obligatoire, tous semblent en faire abstraction. Pourtant, Stéphane a admis qu’au début, le fait de le garder avait « était difficile ». En effet, tous n’ont pas hésiter à sauter, danser ou encore donner de la voix à la demande de Nicola Sirkis… Autant dire que l’ambiance d’un concert original d’Indochine était au rendez-vous ce soir là !  Côté scénographie, Quentin l’a trouvé « basique avec un écran géant et un faisceau lumineux« . Un concert qu’il décrit comme organisé avec « les moyens du bord« . Il est vrai qu’Indochine nous offre des tournées de plus en plus spectaculaires et qu’un retour à la simplicité peut perturber les fans assidus. Pour notre part, nous avons retrouvé tout ce qui fait l’essence d’Indochine : clips, effets visuels,.. Indochine devant un public lors du concert test Ambition Live Again qui se déroule à l’AccorHotels Arena de Paris, le 29 Mai

Indochine : Le Central Tour reporté à 2022

Célébrations attendues par les fans d’Indochine, le Central Tour est reporté à 2022. Central Tour, concert-test, film, quatorzième album. Indochine a multiplié les annonces au cours de conférences de presse et d’un live Facebook. Découvrez notre récap. Central Tour : le report inévitable Ces derniers jours, Indochine se sont rendus dans les stades au programme de leur Central Tour. De Bordeaux à Lyon en passant par Marseille et Lille, Nicola Sirkis et l’un de ses compères – Oli de Sat ou Ludwig Dahlberg selon le lieu – ont annoncé l’inévitable report de l’événement à 2022. Désormais la tournée débutera au Stade de France le 21 mai 2022. Elle se poursuivra en juin au Matmut Atlantique le 4, au Vélodrome le 11 et au Groupama Stadium le 25. Comme pour 2021, c’est Lille qui clôturera l’événement avec deux concerts prévus les 2 et 3 juillet 2022 au Stade Pierre Mauroy. À noter que les places achetées pour les dates de 2021 restent valables pour 2022. Dans le cas où vous ne puissiez finalement assister à l’événement, un remboursement est possible jusqu’au 31 août prochain 2021. Nicola Sirkis et Oli de Sat au Stade Pierre Mauroy, Villeneuve d’Asqc | © Indochine Lors d’un live sur leur page Facebook, Indochine a également annoncé qu’il y avait de très grandes chances que des captations aient lieu sur les différents stades. En effet, le Central Tour s’annonçant « historique », il serait dommage de ne pas avoir de DVD. Des pourparler sont d’ailleurs en cours. Côté setlist, les concerts ne devraient pas comprendre uniquement les morceaux contenus dans les deux Single Collection. Le leader du groupe a notamment évoqué la possibilité de voir apparaître des titres comme Le Manoir qu’il apprécie énormément. Des duos, virtuels (ou pas) seraient aussi prévus dont Gloria – avec ou sans Asia Argento. Par ailleurs, le report d’une année à l’autre de l’événement devrait permettre à Indochine de peaufiner le choix des morceaux. Après le succès de leur boutique éphémère l’été dernier, le Central Tour pourrait aussi être l’occasion d’en remettre en place le temps de l’événement. Reste à savoir si cela se concrétisera. En attendant, un carnet manuscrit regroupant les chansons de 1981 à 2000 devrait sortir dans les semaines – mois à venir. Indochine : Quid des 40 ans ? La pandémie obligeant le report du Central Tour, les célébrations autour des quarante ans de carrière d’Indochine semblent définitivement gâchées. Cependant, le groupe a piqué notre attention par son désir de fêter leur premier live. Live qui avait eu lieu un 29 septembre 1981 au Rose Bonbon. Si les conditions sanitaires le permettent, il est donc probable que le groupe organise un concert ce jour-là. Aucun indice n’a été révélé mais Nicola Sirkis s’est montré peu friand quant à la possibilité d’un concert en livestream. Du moins, sous un format payant. Chose que l’on conçoit tout à fait. Si événement il y a, on avoue avoir un penchant pour un live philharmonique. Une idée qui ne déplairait pas au groupe qui a notamment enregistré une session pour RFM avec un quatuor à cordes en février dernier. Ce concert devrait d’ailleurs être diffusé sur RFM d’ici début ou mi-mai selon les dires du chanteur. Lors de leur live sur Facebook, la question d’une tournée des Clubs a également été évoquée. Évidemment, si le groupe aime jouer dans de petites salles, cela n’est pas forcément faisable en ce moment. Par ailleurs, le gouvernement n’envisageant que des concerts assis à 5000 personnes, Indochine ne souhaite pas faire de tournée estivale. Bien que Nicola Sirkis ne trouve pas l’idée « excitante », rien n’est figé puisque des propositions ont été reçues. Côté concerts à l’étranger, ils seraient envisageables entre les 40 et 50 ans du groupe. Une escale par le Canada était d’ailleurs prévue mais le COVID-19 a avorté ce projet. Le Pérou et la Suède font également partis de leurs envie de concerts. Tant que la pandémie perdure, la question reste donc en stand-by. Qu’en est-il du concert test ? Un concert test avec Indochine en tête d’affiche est toujours d’actualité. Initialement programmé en avril, il pourrait possiblement avoir lieu le 25 mai 2021. Une piste qui reste bien évidemment à prendre avec des pincettes puisqu’elle varie continuellement en fonction de l’évolution de la pandémie. Cette situation semble d’ailleurs ennuyer le chanteur qui n’a pas hésité à dire qu’il était initialement prévu en mars, puis décalé en avril avant de changer à nouveau de date. Lors d’une conférence de presse, il a aussi dit que la France serait probablement le dernier pays européen à proposer un concert test. EDIT : LA DATE DU 29 MAI EST DÉFINITIVEMENT RETENUE POUR LE CONCERT TEST D’INDOCHINE À BERCY. × Rejeter l’alerte À noter que le groupe n’a aucunement la main sur l’événement. Critères de sélection, protocole sanitaire,… sont donc du ressort du Ministère de la Culture. Cependant, alors qu’un événement réservé aux moins de 40 ans avait été évoqué, Nicola a annoncé que ce ne serait pas le cas. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de cet événement lorsque nous en saurons davantage. RETROUVEZ ICI NOTRE ARTICLE SUR LES CONCERTS-TESTS EN EUROPE Indochine : Le film En mai 2020, Indochine avait abordé la sortie d’un film retraçant sa carrière. Quasiment un an plus tard, Nicola est revenu sur le sujet, avouant que la pandémie avait causé un an et demi de retard sur la production. Aujourd’hui, ce film composé d’images d’archives inédites n’a aucune date de sortie fixée. Un fait compréhensible par la volonté du groupe de proposer des projections en cinéma. Tant que ces derniers seront clos, il reste donc difficile de se projeter sur une date précise. Promis, nous vous en dirons davantage dès que les choses évolueront. En route vers un 14e album Durant les conférences de presse autour du Central Tour, Indochine a évoqué la sortie d’un quatorzième album pour 2022. Le report de cette tournée est en effet la parfaite occasion pour le groupe de retourner à la création plus tôt que prévu. Selon Oli de Sat, un débrief des maquettes devrait

concerts tests : Bientôt le retour des live avec public ?

Marseille et Paris comme terrain d’expériences pour des concerts tests. Où en sommes nous mondialement? Alors que la sphère du spectacle est dans l’obligation de proposer des shows sans public, des concerts tests sont petits à petits mis en place. Des USA à l’Europe, on fait le point sur les avancées qui pourraient permettre d’assister à nouveau à des événements. Les concerts tests en Europe Aujourd’hui, plusieurs concerts tests ont eu lieu dans le monde. L’Europe en a d’ailleurs plusieurs à son actif. Premier stop : Leipzig (Allemagne). Une étude a été effectuée à l’été 2020 par la German University of Halle afin de comprendre quelle configuration permettrait au public de revenir en salle. Pour cela, environ 1200 personnes se sont prêtées au jeu en assistant à trois concerts du chanteur allemand Tim Bendzko. Après des tests PCR négatifs et une prise de température à l’arrivée, un masque FFP2 était fourni. Les participants se sont également vu équipés d’un dispositif de traçage des contacts et de désinfectant fluorescent permettant de voir ce que chacun touchait. Résultats ? Les scientifiques ont affirmé qu’avec une bonne ventilation, le respect d’1m50 de distance, le port du masque ainsi que du gel hydroalcoolique, le risque d’infection était bas, voir, très bas. Tim Bendzko durant le concert organisée à Leipzig en Août 2020 – © HENDRIK SCHMIDT Second stop : L’Appolo Theatre de Barcelone. Ici, on parle de LA référence actuelle pour un concert test. En effet, le 12 décembre 2020, le Primavera Sound Festival, associé au Fight AIDS et l’Infectious Diseases Foundation a organisé un concert test. Si 1000 participants ont été conviés à l’événement, seuls 500 ont réellement pu y accéder. En effet, les 500 autres ont été renvoyé chez eux comme groupe de contrôle. Les heureux élus, après test PCR et antigenique à l’entrée ont pu profiter d’une soirée où le masque était obligatoire mais pas la distanciation sociale. Surprise, l’étude a montré que sur les 463 participants, aucun n’a été infecté. Un nouveau concert test au Luxembourg Nos voisins luxembourgeois ont eux aussi lancé leur série de concerts tests. Intitulés Because Music Matters, ils se sont déroulés du 10 et 14 février 2021. Côté tête d’affiche, c’est le duo belge Glass Museum qui s’est prêté au jeu. Avant leur entrée à la Rockhal, les 100 participants ont dû se rendre dans la gare Belval-Université pour un test antigénique et un PCR. Une vingtaine de minutes plus tard, chacun a pu entrer dans la salle en passant par des détecteurs similaires à ceux présents dans les aéroports. Un super moyen d’éviter la fouille corporelle ! À l’intérieur, chaque spectateur était assis de façon distanciée. On est donc loin du cas de figure espagnol. La configuration de la scène était quant à elle particulière puisqu’il s’agissait d’une scène à 360°. Si aucun participant n’a été testé positif lors de l’événement, nous avons hâte de connaître les résultats du prochain qui doit avoir lieu 7 jours après. Glass Museum, mercredi soir à la Rockhal, pour l’ouverture de la série de concerts «Because Music Matters». (photo Claude Piscitelli) Où en est la France ? Bonne nouvelle, d’ici mars, avril, des concerts tests devraient enfin avoir lieu en France. Évènement qui aurait déjà pu avoir lieu puisque La Scène Musicale avait demandé à ce que Les Victoires de la Musique en soit un. Malheureusement, cette proposition a été refusée par la préfecture. Cependant, l’événement n’a pas eu lieu à huis clos puisque des intermittents du spectacle ont servi de spectateurs. Lors de sa prise de paroles au micro de LCI le 15 février, la Ministre de la Culture, Roselyne Bachelot est revenue sur des concerts tests prévus à Marseille et Paris. Selon elle, ils devraient avoir lieu dans la deuxième quinzaine de mars « sous réserve d’une situation sanitaire apaisée« . Deux concerts à Marseilles, un à Paris À Marseille, le Dôme réunira plusieurs artistes face à 1000 spectateurs assis avec possibilité de se lever. Tout cela, pour deux soirs. Le groupe phocéen IAM a déjà confirmé sa présence en tête d’affiche. À noter que si des tests seront réalisés avant concert, puis, quelques jours après, les cas positifs ne seront pas filtrés car « il faut se mettre en situation où il y aura un brassage« . À Paris en revanche, les personnes positives se verront recalées à l’entrée de la salle. Tenu à l’AccorHotels Arena, l’événement optera en avril pour une jauge de 5000 personnes « masquées et non distanciées« . Roselyne Bachelot affirme d’ailleurs que « ça va être très intéressant à voir, car ce sont les concerts debout les plus problématiques« . Le Monde a dernièrement révélé qu’Indochine en serait bien la tête d’affiche. Les places étant gratuite, c’est un système de tirage au sort qui aura lieu. Il faudra seulement s’inscrire sur une plateforme et voir si vous faites partis des heureux chanceux. 5000 iront au concert, 2500 autres serviront de groupe test. Par ailleurs, ne pourront tenter leur chance toute personne vaccinée ou risquant de développer une forme grave du Covid-19. Le concept Flaming Lips Les 22 et 23 janvier dernier, The Flaming Lips ont proposé un concert test original. Deux spectacles bien particuliers puisque, d’après le concept du chanteur et leader Wayne Coyne, groupe et fans se sont retrouvés dans des bulles. Cette première mondiale avait tout de même eu droit à un essai lors du Late Show with Stephen Colbert en juin 2020. Y avait alors été joué Race For The Prize. En amont de ces deux concerts inédits organisés à Oklahoma City, le chanteur a d’ailleurs affirmé que ce type de concert était « plus sûr que d’aller faire ses courses« . Et sur ce point on veut bien le croire ! Lors de ces deux événements, le groupe a bichonné ses fans. En effet, chaque bulle était dotée d’un haut parleur à haute fréquence afin d’éviter le son d’être étouffé. Était aussi mis à disposition une bouteille d’eau, un ventilateur à piles, une serviette ainsi qu’un panneau permettant de demander de se rendre aux WC ou d’avoir de l’air. Dans le premier cas, après remise d’un masque et sortit de la bulle, le spectateur était guidé aux toilettes avant de pouvoir réintégrer sa bulle. Dans le second, de l’air frais était propulsé dans la bulle grâce à une souffleuse à feuilles. Oui

Aller au contenu principal