RES : La programmation complète !

Club Avant Seine, scène Firestone, journée 100% féminine ! On vous dit tout sur la programmation complète de RES ! Lundi 3 juin 2024, RES à compléter sa programmation. Découvrez qui se produira aux côtés de Lana Del Rey le mercredi 21 août ainsi que les artistes des scènes Firestone et du Club Avant Seine ! RES : Un mercredi Girl Power Tout comme c’était le cas l’an passé, la journée d’ouverture de Rock En Seine sera 100% féminine. Une volonté que l’on savoure et qu’on espère voir perdurer au fil du temps. Si nous en connaissions la tête d’affiche depuis plusieurs mois, on se demandait quelles artistes rejoindraient Lana Del Rey. Côté artistes francophones, sont programmées ce mercredi 21 août, Pomme et Rori. On ne vous présente plus la première qui a été sacrée à plusieurs reprises aux Victoires de la Musique. On est d’ailleurs ravie de la retrouver à la programmation de cette journée puisque Pomme n’a jamais caché son engagement pour la cause féministe. Notamment en prenant la parole à propos du mouvement #MusicToo. La seconde est belge et déjà prometteuse. Et oui, Rori – dont le nom est emprunté à la série Gilmore Girls – est déjà considérée comme l’un des espoirs de la pop francophone avec son EP Ma saison en enfer (2023).  Vous aurez aussi l’occasion de découvrir la danseuse, comédienne et metteuse en scène franco-suisse : YOA. Inspirée par Nina Simone, Madonna, Rosalía ou encore Lana Del Rey, la jeune femme présentera son EP Chansons (+) Tristes (2023) ainsi que son nouveau titre Matcha Queen. Lors de cette journée Girl Power, la jeune irlandaise Nell Mescal vous offrira un voyage aux accents pop-folk grâce à son EP Can I Miss It For A Minute? Enfin, cette première journée de RES mettra l’accent sur Towa Bird. Celle qui a été guitariste pour Olivia Rodrigo et dont Billie Eilish est visiblement fan promet de réveiller la foule avec des titres rock. https://www.youtube.com/watch?v=WHDjBjnuZ1s La scène Firestone Avec l’annonce de sa programmation complète, RES a révélé le line-up de la scène Firestone. Dès le jeudi 22 août, vous y retrouverez trois groupes ! Durry, un duo formé durant la pandémie et composé d’un frère et une soeur originaire du Minnesota. Peut-être avez-vous déjà entendu leur titre Who’s Laughing Now ? Soft Launch, qui ont récemment joué en première partie de Declan McKenna. Avec eux, on peut s’attendre à des titres oscillant entre pop, indier-rock et psyché. Et The Scratch qui nous emmèneront pour une balade en Irlande ! Le lendemain, quatre nouveaux artistes se produiront sur la Scène Firestone : Aili, Bina., New West et Emily Jeffri. Si vous êtes adeptes de Tik Tok, vous connaissez probablement Emily Jeffri depuis l’été 2023. On la recommande aux fans de Stranger Things et de Kavinski ! Toujours côté musique électroniques, le duo Aili mixera des rythmes chaloupés couplés à des textes en japonais. Pour notre part, on aurait plutôt tendance à tendre une oreille à Bina. En même temps, qui peut résister à un mix entre néo-soul, jazz et R&B? Samedi 24 août, les festivités continueront avec CVC, Vox Low et Loverman. On est particulièrement attiré par le projet de Loverman dont on nous promet un songwriting digne des plus grands ainsi qu’un timbre de voix grave. Tout ce qu’on aime ! Evidemment, on ne pourra pas non plus passer à côté de CVC (alias Church Village Collective). Le simple fait que le groupe soit originaire de Cardif nous suffit à vouloir écouter leurs compositions inspirés par la Californie et les sixties. Histoire de conclure les festivités sur la Scène Firestone, Monobloc, Martha Da’Ro, Joy (Anonymous) et les Dynamite Shakers viendront vous présenter leurs univers respectifs. Les premiers sont originaires de New-York et tenteront de vous charmer avec leur titre I’m Just Trying to Love You. Les seconds sont français et sont déjà comparés aux Arctic Monkeys. Autant dire qu’ils sont très prometteurs ! https://www.youtube.com/watch?v=LnaUA4OMUmY Le Club Avant Seine Depuis 2005, RES mise sur les talents émergeants. Cette année, pas moins de 15 artistes de tout horizons se produiront sur la scène du Club Avant Seine du 22 au 25 août.  Parmi cette sélection, 3 artistes féminines se dégagent : Lisa Ducasse, Joe La Panic et Nina Versyp. Coup de Coeur FORTE (Fond Régional pour les Talents Émergeants), Lisa Ducasse jouera au Club Avant Seine jeudi 22 août. L’occasion de découvrir son univers influencé par Barbara et Pomme. En plus d’avoir reçu le Coup de Coeur Give Me Five, Joe La Panic est également la lauréate du Prix Rock En Seine 2024. Avec cette artiste originaire de Montpelier, c’est la pop qui sera mis à l’honneur vendredi 23 août. Quant Nina Versyp, vous en avez peut-être entendu parler plus tôt dans l’année. En effet, la jeune femme a remporté le Prix Chorus des Hauts de Seine et s’est produit en première partie d’artistes telles que Pomme ou Clara Ysé. Vous la retrouverez au Club Avant Seine dimanche 25 août. Jeudi 22 août, vous retrouverez également au Club Avant Seine Menades et Past Life Romeo. D’ailleurs, cette dernière c’est d’abord fait connaître via le groupe de rock Sugar Pills. Aujourd’hui, elle met de côté le rock pour nous proposer des titres aux influences electro-pop. Le lendemain, ce sont 135, Please et Rallye qui rejoignent la programmation aux côtés de Joe La Panic. Samedi 24, les quatre groupes qui se produiront au Club Avant Seine sont : Astral Bakers, Clara Kimera, Dog Park et GeaGea. Enfin, Bada-Bada, Madam et Merryn Jeann vous emporterons dans leur univers respectifs dimanche 25 août. https://www.youtube.com/watch?v=4Q4tvXyRH_Y Retrouvez la programmation complète par jour ! Avez-vous hâte de vous rendre à l’édition 2024 de RES? RAINE Co-fondatrice | Photographe | Rédactrice MES ARTICLES SUGGESTION D’ARTICLES SUR LE MÊME THÈME Email Subscribe You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again. Facebook Twitter Instagram Tiktok Spotify Linkedin

Miles Kane : un véritable One Man Band !

Miles Kane a enflammé l’Aéronef de Lille pour son anniversaire dimanche 17 mars 2024 ! Seul en scène, Miles Kane a prouvé dimanche 17 mars 2024 qu’il se suffisait à lui-même. Retour sur cette soirée survoltée dans le club de l’Aéronef (Lille). Ten Tonnes Les premières parties sont toujours l’occasion de dénicher de nouveaux talents. Ce soir, c’est Ten Tonnes qui nous a tapé dans l’oeil ! Après une arrivée timide sur scène, le chanteur embraye avec Born To Lose. Extrêmement souriant et reconnaissant, il semble plus que ravi de se produire à l’Aéronef. D’ailleurs, il a même appris à prononcer Lille correctement pour l’occasion !  L’enchaînement de ses titres et très bien pensé, laissant entrevoir ses différentes influences. On a même l’impression de discerner du Nirvana à l’écoute des premiers accords de (trouver le titre). À l’écoute des paroles de Monday Morning, c’est un véritable coup de coeur qui se dessine. Prenant doucement confiance, Ten Tonnes nous présente ses morceaux, rappelant que certains sont issus de son nouvel album, Dancing Alone (2023). Alors qu’une pancarte est brandie dans les premiers rangs, annonçant qu’une fille s’est fait plaquer par son mec une semaine plus tôt, il lance un « oh no, so sad » couplé d’un « fuck him« . Jouant sur ce fait, il ajoute que sa prochaine chanson est de circonstance pour elle puisqu’il s’agit de Dancing Alone. On vous parlait de découverte mais Ten Tonnes fait déjà sensation Outre-Manche. En effet, il s’est classé dans le Top 40 des Charts à la sortie de son premier album, sobrement intitulé Ten Tonnes en 2019. On souligne tout de même le fait que quelques personnes dans la salle connaissaient déjà le chanteur, fredonnant les paroles de quelques chansons, dont la plus streamée sur Spotify : Lucy. Si vous aimez The Kooks, Circa Waves ou The Amazon, on vous conseille de tendre une oreille à ses chansons. Petit fun fact, Ten Tonnes n’est autre que le frère de George Ezra. Comme quoi, le monde de la musique est vraiment tout petit ! Ten Tonnes, L’Aéronef, Lille | ©Raine Ten Tonnes, L’Aéronef, Lille | ©Raine La jeunesse au rendez-vous ! Le nouvel album de Miles Kane s’intitulant One Man Band, quoi de mieux qu’une tournée solo pour prouver qu’il n’a besoin de personne pour assurer le show ? Évidemment, nous n’allions pas manquer cette parfaite occasion de le découvrir seul en scène ! Surtout dans de telles conditions puisque l’Aéronef a proposé ce concert en format Club. Soit 300 personnes. Le tout à tout petit budget puisque les places étaient disponibles entre 3 et 6€. Pour cette superbe action, on remercie l’Aéronef ! Si nous pensions que la salle accueillerait majoritairement des trentenaires, nous avons été surpris de constater que c’est en réalité la Gen Z qui s’est déplacée en masse. Les voyant grossir les premiers rangs du club, impossible de ne pas repenser à la première fois où nous avons nous-même découvert Miles Kane en live. C’était en 2012, à l’Olympia (Paris). On avait à peu près leur âge et on se prenait une énorme claque tant le chanteur a une prestance sur scène. On imagine qu’ils ont ressenti la même chose ! Proche de son public, Miles n’hésite pas à aller à leur contact. Il est même sincèrement touché lorsque le public scande un Happy Birthday. Plus tard, il ajoutera qu’il s’agit de son meilleur concert de la semaine. Ce dont on ne doutait pas connaissant parfaitement l’énergie du public lillois. Avant de clore le show, il viendra également saluer ses fans de chaque côté de la scène, apposant même son front contre l’une des personnes présente au premier rang. C’est dans ces conditions que l’on se rend compte à quel point Miles est reconnaissant envers son public. Il a beau avoir des milliers de fans et une réputation solide dans le milieu musical, il ne semble pas avoir pris la grosse tête. Miles Kane, L’Aéronef, Lille | ©Raine Miles Kane, L’Aéronef, Lille | ©Raine Miles Kane, L’Aéronef, Lille | ©Raine Un concert mémorable Bien qu’assez court – 15 titres -, Miles Kane a su offrir un concert inoubliable. Piochant dans sa discographie, le chanteur débute avec le titre ouvrant One Man Band (2023), Troubled Son. De quoi faire chanter et danser l’Aéronef qui connait parfaitement les paroles. S’enchaînent ensuite Better Than That, l’excellent The Wonder et Cry on My Guitar avant que ne retentissent les premiers accords de Rearrange. Un morceau qui vieillit aussi bien que du bon vin. Tout comme le reste de Colour of The Trap si vous voulez notre avis. On continue avec One Man Band et Baggio. Là encore, Miles est impeccable, prouvant qu’il n’a besoin de personne d’autre pour assurer le show. Le simple fait de le voir jouer suffit à affirmer son talent. On sent également combien dans l’attitude, le chanteur a tout d’un Mod – période qu’il affectionne particulièrement -. La soirée atteint son premier pic avec Inhaler et Coup de Grace. Histoire de souffler un peu, Miles Kane s’empare d’une guitare acoustique le temps de deux titres. Le premier n’est autre qu’un cover de Dealer (Lana Del Rey). Le second un titre qui a réjouit l’ensemble de la salle : Standing Next to Me (The Last Shadow Puppets). Titre que nous n’avions pas ré-entendu en live depuis le concert des Arctic Monkeys à l’Olympia en 2012. Autant vous dire que l’émotion était palpable. Ne reste plus que quatre titres avant la fin du set. Pas n’importe lesquels puisque Miles nous offre Colour of the Trap, suivi de Never Taking Me Alive. Évidemment, nous ne pouvions passer à côté de l’indémodable Come Closer que l’Aéronef à chanter à plein poumon. Le chanteur en a même profiter pour faire durer un peu le plaisir, proposant au public lillois de répondre à ses ah-ah par des whoa-whoa. Le concert aurait pu se terminer sur cette très bonne note mais Miles repart de plus belle pour un dernier titre : Don’t Forget Who You Are. Miles Kane, L’Aéronef, Lille | ©Raine Miles Kane, L’Aéronef, Lille | ©Raine Miles Kane, L’Aéronef, Lille | ©Raine Et vous, avez-vous profité

Rock En Seine : 19 noms s’ajoutent à l’affiche

Visuel promotionnel suite à l'annonce des nouveaux noms pour l'édition 2024 de Rock en Seine

Qui sont les nouveaux artistes qui rejoignent Måneskin, Lana Del Rey, The Offspring,… à la programmation de Rock En Seine ? Jeudi 1er février, Rock En Seine a ajouté 19 noms à son édition 2024. Entre inclusivité et rock, découvrez tous les artistes ajoutés à la programmation du festival qui se déroulera les 21, 22, 23, 24 et 25 août au Domaine de Saint-Cloud. Un festival inclusif D’artistes queer à handicapé, Rock en Seine ne laisse personne de côté. Tout le monde le sait, il n’y a jamais eu besoin d’être valide pour faire de la musique. Jeudi, c’est Lucky Love qui aura l’occasion de nous proposer ses compositions oscillant entre chanson française et électro. D’ailleurs, la musique n’est pas le premier amour de l’artiste né avec un seul bras puisque qu’il a d’abord fait ses armes en tant que danseur et artiste au cabaret transformiste Madame Arthur. Samedi 24 août, Astéréotypie bouleversera les clichés liés aux personnes en situation de handicap avec un rock tirant sur le post-punk. À noter que certains membres du groupes font également de la rédaction du journal Le Papotin. En parlant post-punk, le collectif nantais Soyuuz viendra présenter des morceaux de leur premier album sur le festival dimanche 25 août. Un projet porté par HandyArtMix et Artis Facta.  Côté queer, les festivaliers pourront se rassembler devant Gossip, Måneskin ou encore les Destroy Boys jeudi 22 août. Nous aurons également droit à une touche de féminisme avec le duo américain Sleater-Kinney. Considérées comme héroïnes du mouvement Riot Grrrl, elles déverseront leurs valeurs entre féminisme, humanisme et rebellion samedi 24 août. Ce sera aussi l’occasion d’écouter leur onzième album, Little Rope en live. https://www.youtube.com/watch?v=TMXf5mhDfW0 Un jeudi pour les amateurs de rock Il y a quelques années, nombreux étaient ceux à reprocher à Rock En Seine de n’avoir de rock plus que le nom. Cette année, le festival ne pourra pas se targuer de perdre ses influences car le rock est définitivement au coeur de la programmation. Fait que l’on avait déjà pu constater lors de la première vague annoncée en Novembre 2023. Jeudi 22 août, le domaine de Saint-Cloud se transformera en véritable temple du rock mené par la déferlante italienne Måneskin, et les incontrôlables The Hives. En renfort, Frank Carter & The Rattlesnakes viendront présenter leur excellent nouvel album, Dark Rainbow. Le punk sera aussi représenté par les Destroy Boys. Histoire de nous rappeler qu’on prend doucement de l’âge, Gossip, fera cette année son grand retour sur scène après 12 ans d’absence. On pourra aussi compter sur Kasabian. Deux groupes qui ont bercé nos adolescences et vies de jeunes adultes. Pour compléter cette journée déjà riche en émotions, Rock en Seine joue la carte de la jeunesse. Notamment en programmant l’un des groupes qui s’arrache en ce moment : The Last Dinner Party. Seront aussi de la partie Dead Poet Society et The Psychotic Monks. https://www.youtube.com/watch?v=nVQjzru4Id8 Une programmation plus éclectique Après un jeudi sous le signe du rock, Rock En Seine proposera un peu de douceur avec la soul de Sampha, Elmiene et Say She She. Ces dernières ont d’ailleurs choisi ce nom en hommage à Chic – groupe mythique de Niels Rodgers -. Vous pourrez profiter de leurs chansons disco-soul-grouve aux mélodies pailletées vendredi 23 août.  Histoire de contenter tout le monde un peu de rap s’est glissé dans la programmation du festival. Jeudi, c’est Teezo Touchdown qui entamera les hostilités. Cet artiste texan n’a pas de frontières musicales. Vous retrouverez donc des guitares indie-rock, des mélodies pop ou encore du trap et R&B dans ses morceaux. Le lendemain, le britannique Doyle Carter prendra le relais avec des titres hip-hop autobiographiques et fédérateurs.  Durant le weekend, Rock en Seine mettra aussi à l’honneur l’électro. Notamment par le biais de 2manyDJs (ex membres de Soulwax) et de Canblaster. Les premiers sont connus pour leurs mashup. Quant au douaisien Canblaster, il enflammera le festival avec son album Liberosis. La pop sera quant à elle représentée par Baxter Bury. https://www.youtube.com/watch?v=2V6MbhNd1_Q En revanche, il faudra faire preuve d’un peu de patience afin de connaître les artistes qui se produiront avec Lana Del Rey le mercredi 21 août. Un fait qui ne dérange visiblement personne puisque cette première journée de festival annonce déjà complet. Êtes-vous satisfaits de cette nouvelle annonce ? RAINE Co-fondatrice | Photographe | Rédactrice MES ARTICLES SAEVIN Co-fondateur | Photographe | Rédacteur MES ARTICLES SUGGESTION D’ARTICLES SUR LE MÊME THEME Email Subscribe You have been successfully Subscribed! Ops! Something went wrong, please try again. Facebook Twitter Instagram Tiktok Spotify Linkedin

Aller au contenu principal