Supernatural atteint le 300ème épisode

Avec son 300ème épisode diffusé le 7 février dernier, la série emblématique Supernatural entre dans le cercle très fermé des séries de longue durée. Début février, Supernatural a passé le cap du 300ème épisode. Pour l’occasion, la série diffusée par la chaîne américaine CW a proposé un épisode unique et émouvant en présence de John Winchester (Jeffrey Dean Morgan). Le retour de John Winchester C’est avec une grande excitation et émotion que l’on apprenait en décembre dernier que Jeffrey Dean Morgan, alias John Winchester, père des deux frères, serait de la partie pour ce 300ème épisode. À plusieurs reprises, l’acteur avait confirmé ne pas être contre un retour de son personnage lors d’épisodes de ce genre. C’est désormais chose faite ! Afin d’expliquer le retour du personnage mort à la fin de la saison 1, rien de mieux qu’un voeux de Dean (Jensen Ackles) fait avec une perle magique. Pour la première fois, on assiste alors à leurs retrouvailles ainsi qu’à une réunion de famille dans son entièreté. En effet, Mary (Samantha Smith), la mère des deux frères morte durant leur enfance a été ressuscitée depuis la saison 12. Un épisode tant attendu Depuis l’annonce de la présence de Jeffrey Dean Morgan, les fans trépignaient autant d’impatience que de crainte. En effet, ce 300ème épisode marque une étape supplémentaire pour la série. Un cap leur permettant de rejoindre des séries telles que NCIS ou Grey’s Anatomy. Quant aux craintes, elles s’expliquent surtout par le fait que les deux acteurs principaux, Jensen Ackles et Jared Padalecki, avaient déclaré par le passé que le meilleur moment pour arrêter la série serait le 300è épisode. Soyez rassuré, CW n’a aucune intention de s’arrêter en si bon chemin puisque la série est renouvelé pour une 15ème saison. OUF ! Au final, cet épisode réunissant la famille Winchester nous a ému. Désormais, on espère voir d’autres réunions avec d’anciens acteurs de la série ! Et vous, qu’avez-vous pensé de ce 300ème épisode de Supernatural ?

Festival International Series Mania : Retour sur une première édition réussie

Du 27 avril au 5 mai, Lille est devenue le point de rendez-vous de tous les amateurs de séries. Palmarès, coup de coeurs, informations à retenir. Voici ce qu’il ne fallait pas manquer lors de cette première édition nordiste du Festival International Séries Mania. Rendez-vous immanquable de cette fin avril, début mai, le Festival International Séries Mania a attiré plus de 55 000 curieux dans les différentes enceintes lilloises. Une première en province qui réjouit autant les organisateurs que la ville. Retour sur le palmarès et nos coups de coeur de cette édition 2018. Il Miracolo et Kiki and Kitty dominent le palmarès  Samedi 5 mai, la première édition lilloise du Festival International Séries Mania s’est clôt au Nouveau Siècle avec la remise des différents prix. Le jury présidé par le co-créateur de Narcos, Chris Brancato, a salué dans la compétition internationale la performance de l’actrice russe Anna Mikhalkova (An Ordinary Woman) avant de déclarer la série Israëlienne On The Spectrum Grand Prix du Jury. Les grands vainqueurs de cette édition 2018 sont cependant Il Miracolo et Kiki and Kitty qui repartent chacun avec deux prix. Le premier, qui est sorti mardi en Italie, a été salué par le jury dans le cadre de la compétition internationale en recevant le Prix Spécial du Jury ainsi que le Prix d’Interprétation Masculine pour la performance de Tommaso Ragno. Le second a enthousiasmé les plus jeunes en remportant le Prix des Lycéens et le Prix des Étudiants. Côté compétition française, le jury composé de membres de la presse internationale a élu sans surprises Ad Vitam meilleure série. Respectivement, Anne Charrier (Maman a tort), Bryan Marciano (Vingt-cinq) et Roschdy Zem (Aux Animaux la guerre), ont reçu les prix de meilleurs.e actrice et acteurs dans une série française. Ont également été attribués des prix à First Love (Formats Courts) et Kiri (Prix de la Meilleure Série). Le Prix du Public a quant à lui félicité la série américaine The Marvelous Mrs Maisel. Un lieu d’expositions et de rencontres Parce que Séries Mania, ce n’est pas uniquement du visionnage de séries non stop, nous nous sommes rendues au Tripostal afin de voir le festival sous un autre angle. Au menu, expositions, exploration de décors recréés par les équipes du festival, escape game et même la possibilité de tester la réalité virtuelle. Certains auront également pu y rencontrer leurs acteurs favoris. On a apprécié de pouvoir retrouver les décors issus de Stranger Things, Orange Is The New Black ou Le Bureau des Légendes avant de commencer notre détour par les expositions. Expositions dont on retiendra les fabuleux visuels de la chaîne FX (American Horror Story, Fargo, The American). À l’étage, le photographe Blake Morrow nous a directement renvoyé dans l’univers emblématique de Twin Peaks (David Lynch) avant que notre voyage se poursuivent à travers le monde avec les deux fangirls finlandaises, Tiia & Satu. Avec elles, on découvrent les décors originaux de nombreuses séries comme Supernatural, Sherlock, Sense8, Game of Thrones et bien plus encore. Côté extérieur, certains auront peut-être suivies via Instagram nos déambulations à travers Lille afin de retrouver les oeuvres de street art dissimulées dans toute la ville par le Collectif Renart. The Handmaid’s Tale du côté du vieux-Lille. Sheldon de The Big Bang Theory près du Sébastopol. Eleven de Stranger Things sur la façade du Tripostal. Kad Merad pour Baron Noir à Grand Place et même Wonder Woman dans une vitrine du quartier de Wazemmes. Un questionnement sur la société Que cela soit autour de tables rondes ou dans les séries, le Festival International Séries Mania a mis l’accent sur la société, et plus particulièrement les minorités. Ainsi, The Good Doctor, nous entraîne dans le quotidien de Shaun Murphy, un jeune chirurgien brillant et autiste interprété avec brio par Freddie Highmore (Bates Motel, Neverland). On fait ensuite un détour par le South-Side de Chicago avec The Chi, avant une halte à la table ronde dédiée aux minorités dans les séries américaines à l’ère de la présidence Trump. Avec elle, on s’attarde sur le fait que les séries puissent jouer un rôle éducatif. On évoque le #BlackLivesMatter ainsi que le phénomène du black face. Parler minorité implique également l’évocation de discriminations dues à son orientation sexuelle. On retrouve également la questions des femmes dans les séries ainsi que leurs représentations parfois particulièrement misogynes (Twin Peaks). Notre retour vers les salles obscures s’opère avec Kiri. Dramaturge reconnu outre Manche, Jack Thorne pointe cette fois-ci du doigt les adoptions inter-raciales et ce qu’elles peuvent amener. Une série de quatre épisodes que nous aurions grandement apprécier voir dans son intégralité. Des Femmes fortes au coeur de Séries Mania Des femmes fortes, le Festival International Séries Mania n’en a pas manqué. Avec An Ordinary Woman, série russe actuellement en tournage, c’est une femme à la fois fleuriste et proxénète que l’on découvre à l’écran. Joué par Anna Mikhalkova, le personnage de Marina se révèle avoir les mêmes préoccupations que tout le monde. Sont notamment évoquées les thématiques propres à la famille telles que le harcèlement scolaire ou le manque de présence des parents pour leurs enfants. Déjà dans notre collimateur avant le début du festival, American Woman ne nous a pas déçu. Créée par John Wells (Urgences, A la Maison Blanche, Shameless) et John Riggi (30 Rock), American Woman nous entraîne au coeur d’un Los Angeles des années 70 où les femmes se révoltent doucement. On suit plus particulièrement le quotidien de Bonnie Nolan (Alicia Silverstone), une mère de famille qui va devoir se battre pour élever seule ses deux enfants. On a d’ailleurs apprécié l’accentuation sur le fait que les Hommes ne considéraient pas les Femmes comme leurs égaux à cette époque. Aux dernières nouvelles, la série devrait être lancée sur Paramount Network à partir du 7 juin.  Au fil de ces neuf jours de festival, nous sommes aussi tombées sous le charme d’Insoupçonnable. Adaptation française par Virginie Brac de la série britannique The Fall, Insoupçonnable met en scène Emmanuelle Seigner et Melvil Poupaud. Elle, en tant que femme forte dans le rôle du commandant de police Chloé Fisher. Lui, en tant que père de famille aimant le jour et tueur en série la nuit. Autant dire qu’avec son

Scoobynatural : L’épisode WTF de la saison 13 de Supernatural

Quand Supernatural s’offre un crossover avec Scooby-Doo !  Le 29 mars dernier, la chaîne américaine CW a diffusé l’épisode 16 de la treizième saison de Supernatural. Totalement inédit, il ne s’agit pas de n’importe quel épisode puisqu’il propose un crossover entre l’univers de cette dernière et… Scooby-Doo. Les Insouciantes profite de cette occasion parfaite pour se pencher sur cette série qui est loin d’en être à son coup d’essai en terme d’épisode loufoque. Supernatural, qu’est-ce que c’est dont ? Pour toi qui ne connaît pas Supernatural, il s’agit d’une série imaginée par Eric Kripke. Elle aborde les thèmes du paranormal et de l’horreur avec une touche d’humour et de multiples références musicales, cinématographiques, mais aussi à d’autres séries. Histoire de vous en dire un peu plus, Supernatural suit deux frères : Sam (Jared Padalecki) et Dean (Jensen Ackles) Winchester, qui parcourent les Etats-Unis à la chasse aux fantômes, démons, vampires, loups-garous et autres créatures. Et voilà déjà treize saisons que ça dure. Autant vous dire que les deux frères ont parcouru du chemin (The Road So Far comme le dit si bien la série). Scoobynatural l’épisode dingue de cette saison 13. Lorsque vous arrivez à la treizième saison d’une série initialement prévu pour cinq, autant vous dire que les scénaristes peuvent tout se permettre. Sont donc apparus à plusieurs reprises quelques folies. Avec l’épisode 16, on peut même parler de quelque chose de complètement dingue puisque Sam et Dean se retrouvent propulser dans le dessin-animé de nos enfances : le Scooby Gang. En effet, après une bataille avec un fantôme qui donne vie aux objets, il revient dans leur bunker et s’empare de la télévision qui diffuse Scooby-Doo. Les deux héros sont alors transformés en dessin-animé et vont s’allier avec le Scooby Gang pour vaincre cet esprit. Un épisode complètement second degré et plein d’humour qui colle avec l’univers de Scooby-doo, en plus des enquêtes paranormal. Les autres épisodes hors-normes Comme on vous le disait plus haut, Supernatural est une série qui ose tout. Ainsi, l’épisode 8 de la saison 5 amenait déjà les deux frangins dans une autre dimension centrée sur les séries. Avec lui, clin d’oeil parodique à Grey’s Anatomy, Les Experts Miami ou K2000 assurés. La saison suivante, Supernatural récidive avec l’épisode 15 qui envoi Sam et Dean dans notre dimension, où, comme c’est véritablement le cas, leur vie est frictionnelle et déclinée en série. De même, à l’époque où Smallville était diffusé sur CW, un crossover était en projet entre cette dernière et Supernatural. Malheureusement, et à notre plus grand regret, le projet n’a jamais vu le jour. Vous l’aurez donc compris, les acteurs et producteurs / réalisateurs n’ont plus peur du ridicule, et ce, depuis un certain temps. Supernatural venant d’être officiellement renouvelée pour une quatorzième saison par CW, on espère que de nouveaux épisodes tout aussi surprenant verrons le jour. Oui, car nous en sommes persuadées, les frères Winchester n’ont pas dit leur dernier mot !

Aller au contenu principal