Sum 41 incroyables au Zénith de Lille

Image à la une pour le concert de Sum 41 montrant Deryck Whibley (chant) au Zénith de Lille en 2023 | ©Raine

Ambiance de folie le 14 juin au Zénith de Lille pour Sum 41 ! Mercredi 14 Juin, Sum 41 a retourné le Zénith de Lille dans un concert de folie ! Pour les épauler, LANDMVRKS et Fishbone ainsi qu’un public prêt à passer une très bonne soirée ! LANDMVRKS Avant l’arrivée de Sum 41, c’est LANDMVRKS qui a eu le privilège de se lancer sur la scène du Zénith. Originaires de Marseille et Paris, le groupe nous met immédiatement dans l’ambiance. Avec eux, le ton est tout de suite donné. En effet, le groupe nous propose un set enchaînant des titres qui ne sont pas sans nous rappeler parfois Rage Against The Machine. Normal pour du metalcore nous direz-vous ! De Lost in a Wave a Rainfall en passant par Say No Word ou Self Make Black Hold, le groupe ne laisse aucun répit. Ce qui n’est pas pour nous déplaire. D’ailleurs, on a pu constater que le groupe avait déjà des fans dans l’audience. Certain•e•s portaient effectivement des t-shirt à l’effigie du groupe, marquant ainsi leur support. Cela c’est également reflété dans la foule puisque les paroles ont été reprises en coeur à plusieurs moment.  LANDMVRKS, Zénith de Lille | ©Raine LANDMVRKS, Zénith de Lille | ©Raine LANDMVRKS, Zénith de Lille | ©Raine LANDMVRKS, Zénith de Lille | ©Raine LANDMVRKS, Zénith de Lille | ©Raine Fishbone Changement d’ambiance complet avec les mythiques Fishbone. Fondé à la fin des années 70, le groupe a influencé bien des artistes français. Parmi eux, Shaka Ponk, FFF ou encore Lofofora. Logique nous direz-vous lorsque l’on entend leurs titres jonglant entre Funk rock, ska punk et rock alternatif. Ils sont d’ailleurs les pionniers du genre dit fusion. Bien que le groupe n’ait eu que sept titres pour se défendre, il n’en aura fallu qu’un pour nous convaincre. Au chant, Angelo Moore est impressionnant. Énergique, il fait virevolter sa jupe dans les airs tout en captivant la foule. Quant à ses compères, ils nous laissent également sans voix.  On a également apprécié le fait que Fishbone fonctionne comme si on se retrouvait au coeur d’un boeuf entre amis. En effet, un instant, Angelo Moore est au chant, le suivant, il est au clavier. Ainsi, Paul Hampton prend le lead, montrant toute l’étendu de son talent. Notamment sur le titre I Don’t Care. Le tout, toujours avec une énergie incroyable. Angelo Moore, Fishbone, Zénith de Lille | ©Raine Angelo Moore, Fishbone, Zénith de Lille | ©Raine Angelo Moore, Fishbone, Zénith de Lille | ©Raine Paul Hampton, Fishbone, Zénith de Lille | ©Raine Sum 41 Histoire de nous mettre dans l’ambiance, quoi de mieux qu’un bon TNT d’AC/DC? Immédiatement repris en choeur, les bras se lèvent dans la fosse. Puis, les lumières s’éteignent et le show de Sum 41 peut enfin débuter. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le groupe a encore de la réserve. Entre pyrotechnie et grosses guitares, on en oublierait presque que le groupe a annoncé sa séparation. Deux heures durant, Sum 41 fait la part belle à leur discographie. Ce qui est loin de nous déplaire même si on l’avoue, nous attendions avec impatience les célèbres In Too Deep et Pieces. Que voulez-vous, nous étions adolescents à cette période alors ces titres nous renvoient à de bons souvenirs. Par ailleurs, le groupe n’a joué aucun nouveau titre. Un choix volontaire puisque le chanteur admet qu’ils ne joueront que « du vieux, du très vieux et du très très vieux ». De quoi réjouir les fans de la première heure ! Deux covers se sont également glissés dans la setlist. Tout d’abord, Sum 41 a interprété Sleep Now in the Fire (Rage Against The Machine). Plus tard dans la soirée, c’est le We Will Rock You de Queen dans une version accélérée qui a résonné dans le Zénith. L’occasion pour le groupe de donner du temps de jeu à chaque membre. Et ce, pour notre plus grand plaisir. On peut également ajouter la reprise du gimmick emblématique de Seven Nation Army (The White Stripes) par Deryck. Le tout, afin de laisser le public s’enjailler. Dave Baksh, Sum 41, Zénith de Lille | ©Raine Deryck Whibley, Sum 41, Zénith de Lille | ©Raine Frank Zummo, Sum 41, Zénith de Lille | ©Raine Lille : Meilleur public de France On dit souvent que le Nord est le meilleur public de France. Sachez que pour ce concert en particulier, on peut largement lui décerner ce titre. En effet, en plus de mettre l’ambiance durant les différents sets, certains n’ont pas hésité à le faire en dehors.  Entre Fishbone et Sum 41, des verres se sont mis à voler d’un bout à l’autre de la salle dans un but très précis : créer la tour la plus haute. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’une personne dans la salle avait l’air experte en la matière. En a résulté des acclamations chaque fois que la tour montait d’un nouveau cran. Ou des cris de déception lorsque l’une d’elle tombait. On souhaite également remercier l’homme déguisé en Charlie – de Où est Charlie? qui a largement contribué à l’ambiance. Juché sur les épaules d’un camarade, il a notamment lancé des clapping. Durant le set de Sum 41 il n’a pas hésité non plus à faire écarter la foule afin que se crée un wall of death. Wall of death qui se terminera au passage en moch pit. Si. nous avions l’habitude de le croiser dans sa tenue au Main Square Festival, on est donc ravi de l’avoir compté parmi les fans ce soir ! En sommes, avons largement apprécié l’ambiance générale. Notamment entre Sum 41 et le public. En effet, la foule n’a pas hésité une seconde à reprendre les paroles des diverses chansons. Et ce, que cela soit à la demande ou non de Deryck. Une nouvelle date avant la séparation Suite à l’annonce de leur séparation courant mai 2023, nous pensions tous que Lille et le Hellfest seraient leurs derniers passages en France. Que nenni ! Lors d’un break, Deryck

Main Square Festival 2022 : La programmation se dévoile !

UNE Main Square Festival 2022 - Visuel © Les Insouciantes

Jeudi 25 novembre 2021, le Main Square Festival 2022 s’est doté de 55 nouveaux noms et d’une journée supplémentaire. Sum41, -M-, LP, Pixies, Madeon. Nombreux sont les artistes à avoir reconfirmé leur présence au Main Square Festival 2022. On vous dit tout sur les 55 nouveaux noms, la journée supplémentaire ainsi que les changements à venir sur le site de la Citadelle. Une programmation semblable aux précédentes Pour son grand retour, le Main Square 2022 a pris le risque d’une programmation peu surprenante. En effet, le festival a fait le pari de reprogrammer bon nombre d’artistes des éditions physiques annulées en 2020-2021. Une volonté qui se traduit par la confiance donnée par la majorité du public qui n’a visiblement pas souhaité de remboursement. Mais venons-en au programme. Alors que nous vous avions déjà annoncé la présence de Sting, des Black Eyed Peas ainsi que de Twenty One Pilots, ce sont pas moins de 18 artistes qui ont reconfirmé leur présence à la Citadelle d’Arras.  Vendredi 1er Juillet, Sting – premier artiste à confirmer revenir sur la Main Stage en 2022 – sera accompagné de l’américaine LP dont le titre Lost On You (2016) résonne encore dans nos oreilles. Autour d’eux graviteront deux DJ : Alan Walker et Henri PFR ainsi que du rap avec les français YN. La région sera quant à elle massivement représentée puisque Pastel Coast, Last Night We Killed Pineapple et les excellents Marcel & son Orchestre seront également de retour. https://www.youtube.com/watch?v=ds4bH3wqiRk Samedi 2 juillet, ce sont The Black Eyed Peas qui se produiront en tête d’affiche. Rempilent aussi les légendaires Pixies. Côté français, vous retrouverez le DJ nantais Madeon, la pop rock de -M- ou encore le rap de Vald. Les nordistes Baasta! défendront quant à eux les couleurs de la région. Autant dire que si vous compter être au Main Square ce jour-là, il y en aura pour tous les goûts. Enfin, Dimanche 3 juillet, le rock sera à l’honneur. Après Twenty One Pilots, ce sont Sum41, Brass Against et les français Last Train qui reviendront à la Citadelle d’Arras. Si vos influences vont davantage électronique, pas d’inquiétude puisque Tones and I compte bien vous faire fredonner sur son tube Dance Monkey. Les frangins du duo Betical s’invitent aussi à la fête pour vous faire danser. Enfin, côté rap, ce sont les belges Caballero & JeanJass qui ont à nouveau répondu à l’appel du Main Square. https://www.youtube.com/watch?v=q0hyYWKXF0Q Une journée supplémentaire La vraie surprise du Main Square 2022 réside clairement dans l’ajout d’une journée supplémentaire à la fête. Et oui, l’année prochaine, le festival ne débutera pas un vendredi mais un jeudi. Une décision qui s’explique par la volonté du festival de compenser l’absence de ces dernières années. Il s’agit également d’une récompense pour le public particulièrement fidèle à l’événement. Lors de la conférence de presse du 25 novembre 2021, Armel Campagna – Président de Live Nation France Festivals – a d’ailleurs ajouté que cette journée était vouée à rester en place. En cas de succès, on suppose donc que les prochaines éditions passeront au même format. Pour sa 16e édition, le Main Square vous donne donc rendez-vous dès le jeudi 30 juin 2022. Et le moins que l’on puisse dire c’est que la cette journée fait la part belle aux artistes français. En effet, ils sont pas moins de 7 à rejoindre la programmation dont 4 régionnaux. Parmi eux : The Breakfast Club, Ninon et l’ancien vainqueur du Tremplin Main Square, Bekar. Mais la plus grande fierté du festival est cette année Louane. En effet, habituée du Main Square depuis 10 ans en tant que spectatrice, elle passera pour la première fois côté scène. https://www.youtube.com/watch?v=Ulwt4wnMxXk La rap français sera aussi au rendez-vous avec La Juiice et SCH. Évidemment, qui dit Main Square, dit DJ set. Pour bien commencer, le festival a fait appel à la techno du duo français Kas:st et à un habitué du festival : DJ Snake. Côté internationaux, le britannique Yungblud et le groupe punk américain Turnstile offriront des sets aux allures rock tandis que Kennyhoopla vous baignera dans une ambiance rap US. Après son passage remarqué en 2019, Angèle sera de retour pour présenter ses nouveaux titres. Au vue de la Green Room bondée à l’époque, on ne peut qu’imaginer cette prestation sur la Main Stage.  Qui rejoint la 16e édition ? Toujours aussi éclectique, la programmation du Main Square 2022 devrait parvenir à contenter tout le monde. Vendredi 1er juillet 2021, le festival fera honneur à la France avec pas moins de 9 artistes français. En plus des nommés un peu plus haut, le Main Square 2022 proposera une ambiance mêlant indie, rock et folk. On y retrouvera l’indie rock du groupe franco-belge Almost Lovers, la folk de Richard Allen, le rock envoûtant de Feu! Chatterton ou encore l’inclassable P.R2B. Cette dernière avait d’ailleurs participé au Main Square au balade. Les amateurs de rap auront quant à eux la possibilité de profité d’un set de Niska & Gazo & Tiakola.  De notre côté, on a particulièrement hâte de pouvoir découvrir les britanniques The Lathums et les allemands Giant Rooks qui proposeront des sets indie rock. https://www.youtube.com/watch?v=M4XvDmiJciw La programmation du samedi 2 juillet sera beaucoup plus éclectique puisque pop, rap, glam-rock et blues s’entrechoqueront. Seront de la partie les lillois Space Alligators et Midos Ladowz, la roubaisienne Lena Deluxe ou encore l’amiénois Okala. Vous pourrez également compter sur Gambi et un groupe que l’on ne présente plus en France : La Femme. Les internationaux ne manqueront pas non plus à l’appel. Outre Madeon et The Black Eyed Peas, Iris Gold, Larkin Poe et Declan McKenna s’invitent à la fête. On avoue d’ailleurs avoir un énorme coup de coeur pour le jeune Declan et son glam-rock emprunt de tout ce que l’on aime chez nos amis britanniques.  Enfin, le dimanche 3 juillet sera une ode au rock’n’roll sous toutes ses coutures. Le blues sera représenté par le prometteur Christone « Kingfish » Ingram et Maasto et le post-rock par Junon. George Ezra, dont un album devrait sortir en 2022, reviendra quant à lui sur

[ANNULÉ]14 nouveaux noms pour le Main Square Festival

Le Main Square Festival nous gâte avec 14 nouveaux noms ! C’est avec une grande surprise que 14 nouveaux noms sont tombés pour l’édition 2020 du Main Square Festival d’Arras ! On vous dévoile les artistes qui rejoindront la première vague. Vendredi Le premier jour, graviteront autour de Sting, les Pas-de-calaisiens Marcel et son orchestre ainsi que le DJ Henri PFR. Après deux venues en 2016 et 2018, Nekfeu réinvestira le Main Square Festival cette année encore. Seront également présents YUZMV et la fille de feu Jacques Higelin : Izia, que nous avions eu le plaisir de voir il y a quelques années aux Francofolies de La Rochelle. Samedi Après -M- et The Pixies, le samedi dessine des contours un peu plus rock avec Larkin Poe et la talentueuse Jenny Beth. Si le nom de cette dernière ne vous dit rien, vous l’aurez peut-être déjà vu sur le festival en 2017 avec son groupe : Savages. Rejoindront également les Black Eyed Peas le collectif d’artiste Brass Against et le DJ Madeon qui était déjà passé par le festival courant 2013. Dimanche Si la clôture du Main Square Festival 2019 avait été confiée à Jain, 2020 sera plus rock. Pour notre plus grand plaisir, ce sont les canadiens SUM 41 qui viendront déverser leur riffs sur la Main Stage. Groupe qui n’était d’ailleurs pas venue sur le festival depuis 2005. Seront également de la partie les rockeurs américains de Cage The Elephant, le trio australien Rüfüs Du Sol, l’américain Alec Benjamin et Last Train. Nous vous rappelons que les places pour le Main Square sont toujours disponibles dans tous vos points de ventes habituels ainsi que sur le site du festival. Alors vous aussi vous avez hâte de vous rendre à l’édition 2020 du Main Square Festival ?

Aller au contenu principal